Faits Divers

Somayah Seetanah, 88 ans, poignardé : un proche de la victime arrêté 

Somayah Seetanah a été retrouvé mort dans son lit vendredi. Le soir précédent, il avait célébré la visite de l’un de ses petits-fils à Maurice.

Découverte macabre à Pailles dans la matinée du vendredi 17 mai 2019. Somayah Seetanah, 88 ans, a été retrouvé dans son lit dans une mare de sang. Un proche a été arrêté. Il comparaîtra devant le tribunal de Port-Louis ce samedi matin.  

Serait-ce un vol qui a fini en meurtre ? C’est la thèse privilégiée par les policiers chargés de l’enquête sur la mort de Somayah Seetanah, 88 ans. L’autopsie a conclu que ce dernier est décédé des suites du coup de couteau qui lui a été infligé au cou. Un suspect a été arrêté. Il s’agit d’un proche de la famille de la victime. Il devrait comparaître devant le tribunal de Port-Louis ce samedi 18 mai pour son inculpation provisoire. 
Le soir précédant le drame, Somayah Seetanah célébrait la visite de l’un de ses petits-fils, qui a quitté le pays vendredi matin. Mais il s’apprête à revenir à Maurice. « La fête était en son honneur. Il adorait son grand-père », indique Gajaraj Seetanah (54 ans), un des fils de l’octogénaire. « Ki dimounn ki kapav inn fer sa ? Comment un voleur a-t-il pu pénétrer la maison ? Il n’y a pas d’issue pour se sauver. Enn sel sime rantre enn sel sime sorti. » 

La veille du drame, dit-il, toute la famille était réunie. « Nous étions chez ma sœur. Nous avons passé un agréable moment. À minuit, nous avons raccompagné mon père chez lui », relate Gajaraj Seetanah qui ajoute que c’est son épouse Swaleha qui a fait la découverte macabre. 

Il était peu avant 9 heures vendredi quand cette dernière s’est rendu au domicile de son beau-père. Elle lui rendait visite tous les jours pour lui apporter son petit-déjeuner. « Mo mem okip li. Mo abitie aport so dite e so sereal », explique Swaleha. Elle dit avoir frappé avant d’entrer. Alors que c’est généralement le beau-père qui lui ouvre la porte, ce matin-là, il n’est pas venu.

« du sang partout »

Intriguée, elle dit en avoir informé un neveu. Tous deux auraient pénétré la chambre à coucher. Ils auraient constaté qu’il y avait du désordre. « J’ai vu des vêtements éparpillés sur le lit et des feuilles de papier par terre. Puis j’ai vu mon beau-père gisant inerte sous une serviette. Il y avait du sang partout. Li ti deza mor », confie Swaleha. 

Elle a alors alerté d’autres membres de la famille. La police de Pailles a aussi été informée. Des agents du Scene of Crime Office, des officiers de la Criminal Investigation Division de Port- Louis Sud et des enquêteurs de la Major Crime Investigation Team se sont rendus sur les lieux. Un T-shirt maculé de sang, qui avait été jeté à la poubelle dans la cour, a été sécurisé pour les besoins de l’enquête. La police a tout de suite privilégié la thèse du meurtre. 

Le cadavre a été transporté à la morgue. L’autopsie, pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal de la police, et le Dr Prem Chamane a conclu que la victime est décédée des suites d’un coup de couteau qu’elle a reçu au cou. 

Plusieurs proches ont été entendus par les enquêteurs dans la journée de vendredi. Swaleha et le neveu qu’elle a sollicité après la découverte macabre ont tour à tour donné leur version à la police. 

Deux autres proches qui disent avoir raccompagné Somayah Seetanah chez lui jeudi ont eux aussi été entendus. Ils soutiennent qu’après avoir pris quelques bouteilles de bière ensemble à la fête ce soir-là, ils ont raccompagné le retraité dans sa maison située dans la même cour. Ils disent l’avoir déposé dans son lit. 

Les autres personnes qui avaient participé à la petite fête ont confirmé que les deux hommes sont revenus très vite. Ils ont été autorisés à partir après leur audition. Pour l’heure, tout semble indiquer qu’il s’agirait d’un vol qui aurait mal tourné. Mais les enquêteurs explorent d’autres pistes. 

Cela faisait 21 ans que Somayah Seetanah était veuf. Depuis le décès de son épouse, il vivait seul dans sa modeste demeure de quatre pièces. « Mo papa ti enn dimoun trankil. Zame pann gagn problem ek personn. Li koze riye ar zot tou », poursuit Gajaraj Seetanah. 

L’affaire a suscité l’émoi et la consternation dans le voisinage. Tous se demandent comment un tel drame a pu se produire. « Ce sont des gens sans histoire. Cette région de Pailles est très tranquille. C’est triste pour ce vieil homme », confie une voisine. « Il ne méritait pas une mort pareille », ajoute un proche. Les funérailles sont prévues ce samedi matin.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !