Actualités

Solidarité 2.0 : touzour zot pe la !

Solidarité 2.0

Ils sont partout. Il suffit que quelqu’un soit en difficulté pour qu’ils se pointent tels des petits soldats pour proposer leur aide. Souvent, ils le font en leur nom personnel. Leur mission : agir le plus vite possible. Rencontre avec des samaritains des temps modernes.

Souvent, c’est sur Facebook que nous parvenons à suivre leurs actions. Des photos, un live, des commentaires, des partages, ils ont décidé de ne pas se taire à chaque fois qu’ils voient des gens en détresse. Et ils vont non seulement aider, mais ils ont aussi la capacité de mobiliser des gens pour soutenir leur cause.

Davina Ramsaran-Durgadoo récompensée par des sourires

davinaDavina Ramsaran-Durgadoo, cette habitante de Quatre-Bornes, a récemment fait ses premiers pas dans le social, encouragée par les membres de sa famille et de ses proches. Son engagement social a subitement pris une autre tournure. Alors que certains choisissent de participer à des activités ponctuelles au sein d’une organisation, elle a vite compris qu’elle doit aussi s’indigner de ce qu’elle voit au quotidien.

C’est ainsi qu’en route vers le travail, elle a croisé un SDF et a décidé sur le champ que ce dernier ne pouvait continuer à vivre dans la rue. Quelques photos partagées sur Facebook et, vite, les choses s’accélèrent. Quelques jours plus tard, c’est avec plaisir qu’elle annonce, toujours sur Facebook, que celui qu’elle a affectueusement prénommé ‘Tonton Olivier’ a pu trouver une place dans une maison de retraite.

Si ce genre d’action ne rapporte aucune rémunération, la récompense n’est pas anodine. « Ce bonheur que l’on ressent lorsqu’on arrive à faire quelque chose pour quelqu’un est indescriptible. Quand une personne est dans la détresse, arriver à la faire sourire est notre plus grande récompense », avoue la jeune femme. Et elle ne compte pas s’arrêter à semer de la joie. À suivre donc…


Nathan Julie : La générosité n’a pas de prix

nathan
Nathan Julie accompagne une femme en détresse au supermarché.

Nathan Julie, un habitant de Plaisance, Rose-Hill, est très suivi sur Facebook. Tantôt apprécié, tantôt critiqué, il ne prend pas la peine de s’attarder sur les ondes négatives. Certains organismes devraient s’intéresser un peu plus à lui, car loin des lourdeurs administratives de certaines organisations, il agit bien plus vite que son ombre.

Il suffit qu’une personne se retrouve en difficulté et que cela arrive jusqu’à lui pour que le lendemain il se présente devant chez elle. Souvent, on le voit dans les rues à distribuer de la nourriture. Il explique que cela ne se fait jamais seul. « Je passe le message et heureusement que des gens généreux me contactent ensuite pour me venir en aide », explique-t-il. Et c’est ainsi qu’il fait le bonheur de nombreuses personnes qu’il rencontre…


Natacha Barello, une ‘wonder maman’ au service des autres

natachaMère d’un petit bonhomme en bas âge, Natacha Barello trouve toujours le temps de faire un petit plus pour les autres et cela sans qu’elle n’ait besoin qu’on la remercie. Active sur la plateforme ‘Mum of the West’, elle ne manque pas de faire appel à la solidarité d’autres mamans quand il le faut.

Elle s’intéresse à tout. En tout cas, à chaque fois qu’une personne a besoin d’aide, elle répond présente, lance des appels à la solidarité sur Facebook, se porte volontaire pour les collectes et pour la distribution d’objets et de la nourriture ainsi recueillis. Elle porte une attention particulière aux mamans et aux enfants et aide de nombreuses organisations. Elle y passe beaucoup de temps et les aide à obtenir des dons.  «Heureusement que je peux compter sur des amis et même sur des personnes que je ne connaissais pas avant,  mais qui, dès que je lance un appel, n’hésitent pas à prendre contact avec moi.»

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !