Actualités

Société coopérative de Vacoas : Sunil Bholah réclame Rs 500 000 à Jhugroo

Sunil Bholah

Il l’avait annoncé à maintes reprises et il a tenu parole. Le ministre Sunil Bholah traîne en justice l’ancien président du caretaker committee de la Vacoas Popular Multipurpose Cooperative Society (VPMCS), Sunil Jhugroo. Il estime que ce dernier a tenu des propos diffamatoires à son égard.

« The Defendant has falsely, unlawfully, wickedly, maliciously and in bad faith stated … » Tels sont les propos du ministre des Entreprises et des Coopératives dans sa plainte. Il estime les préjudices et les torts qu’il a subis à Rs 50 millions. Toutefois, afin d’obtenir une « speedy justice », il ne réclame que Rs 500 000.

Dans sa plainte logée en Cour intermédiaire le 11 septembre, le ministre explique qu’il se sent diffamé par les propos de l’ancien président du caretaker committee de la VPMCS. Ce dernier avait juré un affidavit en cour le 20 décembre 2017 dans lequel il avait dénoncé « l’ingérence » du ministre dans la gestion de la VPMCS. Selon lui, les propos de Sunil Jhugroo ont été prononcés pour nuire à sa réputation personnelle ainsi qu’à sa fonction de ministre.

Sunil Bholah dénonce les allégations faites à son égard concernant la vente de 37 arpents à Flic-en-Flac appartenant à la société coopérative de Vacoas. Dans son affidavit, Sunil Jhugroo avait allégué que le ministre se serait « ingéré » dans les transactions et « aurait fait pression sur lui » pour que la VPMCS conclue un accord avec la société Claridges Properties Ltd. Réfutant ces propos dans sa plainte, le ministre Bholah souligne que Sunil Jhugroo est une personne « who has a hidden agenda. »

La vente du terrain de la société coopérative de Vacoas n’a pas abouti. Le principal acheteur a décidé de se retirer suite à la polémique entourant cette transaction. Cette affaire avait même été évoquée lors d’une Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, en avril dernier.