People

Smita Grosse : entre créativité et inventivité

Smita Grosse Ce métier nécessite un sens de l’esthétique et de la créativité.

Smita Grosse est la première Executive Pastry Chef de l’hôtel Grand Hyatt à Hong Kong. Cette Mauricienne a su se démarquer dans ce domaine dominé par la gent masculine. Sa recette pour réussir la confection de ses gourmandises en tous genres, c’est l’amour. Rencontre.

La Mauricienne a remporté plusieurs prix, quand elle était à Dubaï : l’HOFEX Culinary Award et le Dilmah Afternoon Tea Award

Smita Grosse est une véritable artiste culinaire. À 36 ans, c’est une femme accomplie sur le plan professionnel. Toutefois, elle ne compte pas s’arrêter là. Elle est animée par l’envie d’aller aussi loin que possible dans ce métier, qu’elle exerce depuis plus d’une décennie. D’ailleurs, confectionner des merveilles pour le plaisir des yeux et du palais est un réconfort pour elle. Elle laisse une grande place à son imagination durant l’élaboration de ses recettes, pour proposer régulièrement de nouvelles pâtisseries à une clientèle toujours avide de nouveautés.

Native de Bel-Air Rivière-Sèche, Smita Grosse a fait ses études de 2001 à 2003 à l’école hôtelière Sir Gaëtan Duval. Elle a été en stage à l’hôtel One & Only Le Saint Géran. « Après mes deux ans d’apprentissage, j’étais la première femme à être embauchée par l’hôtel comme commis pâtissier par le chef Mesh Boyjonauth », relate-t-elle.

Très vite, sa carrière prendra une autre tournure, quand elle met le cap sur Dubaï en 2005. Elle est embauchée par l’hôtel Ritz Carlton. De là, sa carrière de pâtissière prend de l’essor. Elle trouve ensuite de l’emploi à l’hôtel Shangri-La, aux Émirats arabes unis. Cerise sur le gâteau, elle atterrit finalement à l’unique hôtel sept étoiles du monde : le Burj Al Arab.

Les clients sont de plus en plus exigeants et sont à la recherche de nouveautés.
Les clients sont de plus en plus exigeants et sont à la recherche de nouveautés.

La Mauricienne a remporté plusieurs prix, quand elle était à Dubaï : l’HOFEX Culinary Award et le Dilmah Afternoon Tea Award, entre autres. « Ma passion pour la pâtisserie et apprendre des leaders m’ont grandement aidée. Je prends ce qui est bien et ce qui est mauvais pour que je ne fasse pas la même erreur », précise-t-elle.
C’est dans ce même pays qu’elle rencontrera le grand amour. C’est ainsi qu’avec son époux allemand, ils décident de travailler sur une ligne de croisière en Amérique. Par la suite, le couple posera ses bagages à Macau, où il y a l’ouverture de Galaxy Macau, le plus grand hôtel casino. Le périple de Smita Grosse ne s’arrête pas là. Elle continue à gravir les échelons.

Smita Grosse est la première Executive Pastry Chef de l’hôtel Grand Hyatt à Hong Kong.
Smita Grosse est la première Executive Pastry Chef de l’hôtel Grand Hyatt à Hong Kong.

« Après quatre ans et demi à Macau, je suis devenu Executive Sous-Chef au Fairmont Singapore. C’est là-bas que j’ai embrassé la culture asiatique et que j’ai décidé de rester en Asie », poursuit-elle. C’est en 2017 qu’elle reçoit sa première offre comme Executive Pastry Chef à l’hôtel Kempinski, à Jakarta. De là, elle commence à se faire un nom et ne cache plus ses œuvres culinaires. Elle devient instagrammer. Elle compte plus de 31 000 abonnés.

Toujours animée par sa passion pour la pâtisserie, elle est quinze mois plus tard appelée par le Grand Hyatt Hong Kong pour un entretien d’embauche. « C’était un formidable moment de ma vie. M’établir dans une ville où je pourrais me faire un nom. Je savais que tout ne serait pas rose, mais j’ai quand même saisi cette occasion », relate la jeune femme non sans fierté.

Smita Grosse ne manque pas de souligner que c’est sa passion qui est sa motivation. Être pâtissière requiert des qualités. Il faut pouvoir calculer au gramme près les ingrédients pour l’élaboration des pâtisseries. Selon l’Executive Pastry Chef, il faut faire preuve de rigueur et de concentration. Ce métier nécessite un sens de l’esthétique et de la créativité. Elle précise que les clients sont de plus en plus exigeants et sont à la recherche de nouveautés.

Si elle adore travailler au Grand Hyatt, c’est parce qu’elle est libre. « On me donne la liberté d’inventer et de créer quelque chose de nouveau chaque jour. Cela me rend heureuse de voir les gens sourire, goûter et faire des photos. » Elle aime les critiques honnêtes, car c’est cela qui l’aide à être meilleure.

Celle qui aime écouter de la musique et chanter est aussi passionnée de tennis de table et de bicyclette. Et quand elle était ado, elle aimait regarder son père faire la cuisine. « Il concoctait des nouilles ou des soupes de lentilles qui étaient superbes. Il utilisait des épices et des herbes pour donner plus de goût aux plats. Cela m’inspirait à cette époque », évoque-t-elle.

Et quand son père est décédé, c’est pour lui rendre hommage qu’elle a pris la décision de faire carrière dans la cuisine. Cependant, elle réalise que sa voie était l’art de la pâtisserie. « Je suis très contente et fière d’être la première femme chef pâtissière d’un hôtel phare comme le Grand Hyatt Hong Kong », déclare-t-elle. Elle a une pensée spéciale pour son mentor, Richard Stuart, qui l’a guidée dans sa carrière.

Smita Grosse concède que ce domaine est principalement dominé par les hommes. Toutefois, en tant que femme, elle croit fortement que celles-ci peuvent aller jusqu’au sommet, si elles ont la volonté et si elles sont centrées sur leur carrière. Elle précise que, tout comme les hommes qui prennent la responsabilité de leurs familles, les femmes peuvent faire de même.

La Mauricienne ne manque pas de saluer sa maman, qui l’a toujours encouragée à aller jusqu’au bout. Sinon, elle voue un amour inconditionnel pour ses deux nièces, qui sont sa dose de joie au quotidien. Ces dernières lui envoient des messages d’encouragement. « C’est dur d’être loin de la maison. Surtout quand vous êtes déprimée et que vous avez besoin de l’épaule d’un membre de la famille pour partager vos sentiments, après une mauvaise journée », explique-t-elle.

Soutenant qu’elle aime son pays natal, elle envisage de venir s’y installer un jour. Elle est convaincue que Maurice reste un paradis. En attendant ce jour, elle n’a qu’un rêve : celui d’être la meilleure femme pâtissière, peu importe où elle sera sur la planète.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !