Techno

Smartphones : Huawei présente ses OS et les USA lui accordent encore 3 mois de répit

HarmonyOS a été présenté à la Huawei Developer Conference 2019. HarmonyOS a été présenté à la Huawei Developer Conference 2019.

La guerre commerciale entre les États-Unis et Huawei a forcé le fabricant chinois à développer son propre système d’exploitation, HarmonyOS. Mais Huawei présente également la nouvelle version de sa surcouche d’Android, EMUI 10. Washington prolonge de trois mois l’entrée en vigueur de l’interdiction aux entreprises américaines de commercer avec Huawei.

Huawei peut se passer d’Android. Le fabricant chinois de smartphones a dévoilé récemment son nouveau système d’opération (OS) HarmonyOS, qui doit remplacer celui de Google sur les prochains appareils. Mais le fabricant chinois ne tourne pas encore la page Android. En effet, Huawei a également présenté sa nouvelle surcouche maison d’Android Q, EMUI 10. Les deux OS ont été officiellement présentés lors de la Huawei Developer Conference 2019 à Dongguan, en Chine. Huawei a dû précipiter le lancement d’HarmonyOS, après la décision du gouvernement des États-Unis, le dimanche 19 mai 2019, d’interdire aux entreprises américaines, dont Google, de commercer avec la firme chinoise.

« Nous avions besoin d’un système d’exploitation prenant en charge tous les scénarios, qui peut être utilisé sur une large gamme d’appareils et de plates-formes, et qui peut répondre à la demande des consommateurs en matière de faible latence et de sécurité renforcée. HarmonyOS est complètement différent d’Android et d’IOS. C’est un système d’exploitation distribué basé sur un micro-noyau, qui offre une expérience fluide dans tous les scénarios. Il possède une architecture fiable et sécurisée, et prend en charge une collaboration harmonieuse entre les appareils », explique Richard Yu, Chief Executive Officer (CEO) du Consumer Business Group de Huawei.

Avant les smartphones, HarmonyOS sera d’abord déployé sur des montres intelligentes, des écrans intelligents, des systèmes embarqués et des haut-parleurs intelligents. Selon Huawei, l’OS s’adaptera à la 5G (réseau de téléphonie mobile de cinquième génération), à la technologie des objets connectés et à l’intelligence artificielle.

Quant à EMUI 10, il sera tout d’abord déployé sur les Huawei P30 et P30 Pro dans une version bêta. Les propriétaires actuels de ces deux smartphones pourront mettre à jour leur OS dès le 8 septembre 2019. Ensuite, d’autres smartphones recevront cette mise à jour, dont la gamme P20, Mate 20, Mate 10 et P Smart, ainsi que des appareils de la marque sœur Honor.

Selon l’Agence France Presse (AFP), Washington a accordé, le lundi 19 août 2019, un nouveau répit de trois mois à Huawei et à certains de ses clients américains. « Cette décision a pour but de donner aux consommateurs à travers toute l’Amérique le temps nécessaire de trouver des fournisseurs autres que Huawei, en raison de la menace permanente (qu’il représente) pour la sécurité nationale et la politique étrangère », souligne un communiqué du ministère américain du Commerce.

Pour rappel, le gouvernement américain avait accordé des exemptions pour une première période de 90 jours. Le ministère a toutefois ajouté 46 filiales de Huawei à la liste noire, soulignant que, depuis le mois de mai 2019, il avait au total inscrit une centaine de filiales et de personnes liées au groupe chinois.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !