Actualités

Smart City de Tamarin : un projet de déviation de route fait polémique

Le conseil de district de Rivière-Noire a cédé devant un projet de déviation de route dans la région de Tamarin. Les plans contenant la nouvelle route auraient été approuvés, dans le courant de l’année, malgré les contestations des conseillers.

La voie en question, qui fait environ 400 mètres de long, passera à travers la Smart City qui est en construction dans la région. Le promoteur du projet est la compagnie Trimetys, qui appartient aux frères Jhuboo. L’un des frères est le député de la circonscription.

La seule route côtière menant vers la région sud-ouest sera bientôt déviée. Les usagers de cette route devront, bientôt et obligatoirement, emprunter la voie qui traverse la Smart City de la région, dont la construction vient de débuter, afin de regagner l’autre bout du village de Tamarin. Selon des renseignements, les techniciens du conseil de district de Rivière-Noire digèreraient mal le fait que cette voie sera déviée. Ces derniers auraient, selon des sources, « contesté à deux reprises le tracé de cette route, qui se trouve sur les plans de la Smart City de Tamarin ». Mais en vain.

Le Cap Tamarin Smart and Happy Village est la Smart City de la compagnie Trimetys, dont les actionnaires sont les frères Jhuboo. Notamment, Ezra Jhuboo, député du Parti Travailliste, Kian Jhuboo et Jayeen Jhuboo.

« La déviation de la route commence tout juste après la station-service de Tamarin. La voie, qui s’étend sur 400 mètres, sera déviée vers la Smart City et se terminera avant le pont en fer de la région », explique un conseiller sous le couvert de l’anonymat. Ce qui fait qu’une partie de la vieille route sera fermée à la circulation. Selon notre interlocuteur, les premiers plans du projet contenant la route déviée ont été soumis au conseil de district, il y a environ trois ans et demi. Le conseil, qui s’opposait à la déviation, aurait exhorté les promoteurs à rectifier les plans soumis en construisant une voie optionnelle au lieu d’une route obligatoire.

« Un autre plan a été soumis au conseil de district de Rivière-Noire en 2018 et aucun amendement n’a été apporté à la déviation de la route », précise notre interlocuteur. Les conseillers du district, ainsi que les conseillers du village de Tamarin, se seraient une fois de plus opposés à cette proposition. Mais il semblerait que leurs protestations auraient été vaines. Puisque le permis de construction a été accordé au promoteur.

Une demande pour que la route reste ouverte

Steeve Magdeleine, le président du conseil de district de Rivière-Noire, a été sollicité par notre rédaction. Il confirme que le conseil a contesté la déviation de la route. « Le conseil de district de Rivière-Noire n’a jamais été, et n’est toujours pas, d’accord avec ce projet de déviation de route. Les plans ont toutefois suscité de la confusion, car des lignes pointillées figuraient sur une partie des documents. Nous avions pensé que la voie allait continuer, mais tel n’est pas le cas », précise le président du conseil de district. Ce dernier soutient toutefois qu’il a été précisé aux promoteurs de la Smart City « lors de la présentation du projet, que la route doit rester ouverte. »

L’un des directeurs de la compagnie Trimetys, Kian Jhuboo,  a été contacté vendredi après-midi par courriel. Actuellement à l’étranger, il a répondu ceci : « Merci de contacter notre responsable de communication au besoin. Merci de noter toutefois qu’il n’y a jamais eu de contestation du District Council. Nous avons d’ailleurs obtenu tous les permis requis (certificat de Smart City, aval du Cabinet et de la Road Development Authority…) y compris ceux du conseil de district (Building and Land Use Permit (BLUP) pour le Masterplan, BLUP pour la construction des différentes routes, des drains, etc… ».

La NSS s’intéresse au projet

Des policiers affectés au service de renseignements ont approché quelques conseillers et autres habitants de la région de Tamarin peu après l’octroi du permis de construction par le conseil de district de Rivière-Noire. Ces derniers, selon des recoupements, voulaient connaître les raisons ayant poussé le conseil de district de Rivière-Noire à octroyer le permis malgré les protestations du conseil.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !