Xplik ou K

Situation invivable : de l’eau dégouline de son plafond

eau dégouline L’eau coule du plafond et endommage les prises électriques ainsi que le mobilier.

Cela fait plus de quatre mois qu’un habitant de la NHDC de Plaisance, nage en pleine mélasse. Non pas à cause des récentes pluies torrentielles, mais, selon lui, à cause des fuites dans les conduites du voisin qui occupe le logement au-dessus du sien.

«Je ne sais plus vers quelle autorité me tourner. » Ajagen a sollicité la rédaction de Xplik ou k pour résoudre une situation inextricable dont il ne voit pas le bout du tunnel.

L’habitant de Plaisance, Rose-Hill, loge dans un appartement de la National Housing Development Company (NHDC) qui avait été acheté par sa défunte mère en 1995. Après le décès de la propriétaire, ses héritiers se sont mis d’accord pour que leur frère cadet occupe la maison. Un affidavit a été rédigé dans ce sens.

« L’eau pénètre à travers les murs du plafond de mon appartement. Ce qui me rend perplexe, c’est que la fuite d’eau n’a pas lieu qu’à un seul endroit, mais sur toute la superficie du plafond, dans toutes mes chambres. Mes installations électriques ont sauté et je vis sans électricité depuis quatre mois. Mes appareils électriques, four, micro-ondes, etc., sont fichus en raison de la moisissure et mes meubles ressemblent désormais à des biscuits ! Je n’en peux plus de cette situation », proteste notre interlocuteur qui était accompagné de l’une de ses deux sœurs.

Refus de coopérer

Ajagen soupçonne que cette infiltration d’eau du plafond provient de chez son voisin du dessus. « Sauf que, mon voisin n’occupe pas l’appartement en permanence, il est en voyage pratiquement tout au long de l’année. Comme il est Rodriguais, cela fait presque trois ans que l’appartement n’est pas habité. Malgré tout, j’ai pris contact avec lui, à plusieurs reprises, sur son téléphone portable pour lui expliquer la situation, mais il fait la sourde oreille. Il refuse de coopérer » proteste Ajagen. N’ayant pas d’autre recours, il s’est tourné vers la NHDC pour chercher solution. « Lors du premier refus de mon voisin, j’ai sollicité la direction de la NHDC. Depuis quatre mois, le problème demeure le même, mes effets personnels, mes meubles s’abîment. »

Melissa Seebaluck, attachée de presse au ministère du Logement et des Terres, a été informée de ce cas. Une fois de plus, un inspecteur de la NHDC a été dépêché à l’adresse d’Ajagen pour faire un état des lieux. « Effectivement, le propriétaire Rodriguais n’y était pas et l’officier n’a pu vérifier l’appartement du voisin en question. Ce n’est pas la première fois qu’un officier de la NHDC se rend chez Ajagen pour un constat, mais à chaque fois, le voisin du dessus est absent. Sans sa présence, l’officier ne peut poursuivre sa visite et inspecter l’appartement  », explique-t-elle. Certes, la NHDC a décidé de procéder par voie légale : « Une mise en demeure sera servie au propriétaire pour la vérification de son appartement », indique Melissa Seebaluck. Une fois cette vérification faite, les mesures qui s’imposent seront prises, promet-elle. En attendant, Ajagen continue de nager dans une profonde incertitude.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective