Live News

Simulation à Belle-Vue : un crash d’avion fait 10 victimes, 66 rescapés

Simulation à Belle-Vue Un exercice de simulation a été mis en place pour tester le plan de contingence aérien.

Un crash d’avion a fait 10 victimes à Belle-Vue dans la journée du jeudi 22 août. L’ATR de la compagnie nationale d’aviation, Air Mauritius, avait 72 passagers et quatre membres de l’équipage à bord, lorsque le drame s’est produit dans la région de Belle-Vue. 

Rassurez-vous, il s’agissait d’un exercice de simulation ayant vu la participation de différents organismes de secours placés sous l’égide du  National Disaster Risk Reduction and Management Centre  (NDRRMC). Une occasion pour tester le plan de contingence aérien mis sur pied par le centre chargé de la gestion des désastres. 

Dès l’alerte du crash, l’information a été transmise à l’Information Room des casernes centrales. Sous l’égide du ministère de la Sécurité sociale, de la solidarité nationale, de l'environnement et du développement durable et le National Emergency Operations Command (NEOC), un centre de commandement a mis en pratique l’Aerodome Emergency Plan (AEP). 

Plusieurs centaines d’officiers affectés au sein des différentes unités de la police dont la Special Mobile Force (SMF), le Police Helicopter Squadron ainsi que les officiers du Mauritius Fire and Rescue Service et le personnel médical de l’hôpital du Nord ont été mis à rude épreuve à travers cet exercice qui a duré une demi-journée. Les représentants des autorités ont été à pied d’œuvre pendant environ quatre heures pour sécuriser la zone et fournir les soins appropriés aux rescapés.

Selon le protocole, le Department of Civil Aviation ainsi que les officiers de la Scene of Crime Officers (SOCO) ont été dépêchés sur place. L’exercice s’est déroulé sous la supervision de l’Assistant Commissaire de Police (ACP) Yeshwant Callee, responsable de la Northern Division de la police.  C’est le troisième exercice de simulation aérienne organisé par le NDRRMC après 2013 à Albion et 2016 à Rose-Belle. Cet exercice avait aussi pour but de tester la capacité de réponse des premiers intervenants. Selon Pravind Rughoo, responsable de communication de la NDRRMC, les différents partenaires ont brillé par leur courage et rapidité pour s’assurer du bon déroulement de l’exercice.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !