Live News

Simla Kistnen accusant Sawmynaden d’avoir «menti» : «Mon client répondra aux questions devant les institutions», réagit Me Gulbul

« Li la pou repon devan ban institusyon. Lakour ava deside si toutfwa nou al lakour ». La réaction de Me Raouf Gulbul, avocat de Yogida Sawmynaden, ne s'est pas fait attendre après les propos de Shakuntala, dite Simla, Kitsnen qui accuse l’ex-ministre du Commerce d’avoir menti. 

Réagissant à la déclaration de Simla Kistnen, Me Raouf Gulbul a déclaré ceci : « Mon client donne sa version des faits au CCID. Depuis le début, il dit qu’il répondra aux questions devant les institutions. Il n’a pas gardé son droit au silence. Il répond aux questions. Si kikenn anvi fer kit deklarasyon ayeur, sa se so drwa ». 

Simla Kistnen a accusé l'ex-ministre du Commerce d'avoir menti au premier jour de son interrogatoire dans le cadre de l’enquête sur les allégations d'emploi fictif de Constituency Clerk. 

Yogida Sawmynaden avait déclaré aux enquêteurs du Central Criminal Investigation Department (CCID) qu’il « remettait Rs 15 000, en liquide, chaque mois, directement à Soopramanien Kistnen ». 

« Sa Bondie lao la pe gete »

« Je n’ai jamais travaillé comme ‘Constituency Clerk’ dans ma vie. Je ne connais même pas la nature de cet emploi. Il n’a pas le droit de mentir de cette façon. Si mo ti pe travay ek li, larzan la mwa ki ti bizin resevwar. Pa mo misie. Parski zame monn donn otorizasion mo misie pou pran mo larzan. Li pe koz enn gro manti. Li pa kapav servi enn dimoun kin desede so nom. Sa Bondie lao la pe gete », a déclaré Simla Kistnen, à sa sortie du tribunal de Moka, cet après-midi, mardi 23 février.

Sawmynaden de retour au CCID demain

Yogida Sawmynaden a été interrogé «under warning» pendant plus de sept heures au CCID, ce mardi. Ce, pour la deuxième fois dans le cadre de l’enquête sur l’emploi fictif de Constituency Clerk, allégué par Simla Kistnen.

 Selon son homme de loi, Me Raouf Gulbul, l’interrogatoire de l’ex-ministre du Commerce n’a pas encore complété. Il sera de retour aux Casernes centrales, demain, mercredi 24 février, pour la suite de son interrogatoire.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !