Actualités

Siamois - Cas à l’étranger : ces opérations couronnées de succès

Siamois - Cas à l’étranger : ces opérations couronnées de succès Maya et Lydia ont été séparées en 2015.

Les premiers siamois nés vivants en Guinée (en 2015)
Nés en janvier 2015 à Conakry en Guinée, les jumeaux Boubacar et Hassane étaient liés l’un à l’autre au niveau de l’abdomen. Ils partageaient une partie de l’intestin grêle et du foie. Ils ont pu être acheminés en France grâce au soutien financier d’une association fondée par le Pr Alain Deloche.

Boubacar et Hassane ont été séparés avec succès à l’hôpital public parisien Necker-Enfants malades. Ils sont devenus « les premiers siamois nés vivants dans l’histoire de la Guinée », selon l’association La Chaîne de l’espoir. Après avoir subi une « intervention délicate » pour être séparés, ils peuvent désormais mener une vie normale. Cette opération, réalisée le 26 mai 2015 par une équipe dirigée par le Pr Yves Aigrain, a duré une dizaine d’heures, selon le quotidien Le Figaro.

Suisse : des sœurs siamoises opérées avec succès (en 2015)
Maya et Lydia sont nées prématurément le 2 décembre 2015, soit deux mois avant la date prévue, avec leur triplette Kamilla. Les siamoises étaient reliées par la poitrine et partageaient le même foie. Elles se trouvaient dans un état stable et les médecins avaient initialement prévu de les opérer quelques mois plus tard.

Ces problèmes de santé étant dangereux pour de si petits bébés pesant à peine 1,1 kilo chacune, une équipe de cinq chirurgiens a décidé de les opérer à Berne le 10 décembre 2015. Elle a réussi à les séparer, selon la publication Matin Dimanche. « La séparation de leur foie a été particulièrement difficile pour les bébés », a expliqué Barbara Wildhaber, directrice de l’unité de chirurgie pédiatrique des Hôpitaux universitaires de Genève, qui menait l’équipe de chirurgiens.

Source : Internet