Défi Zen

Shekina Mootanah : jeune prodige du piano

Shekina Mootanah La jeune femme a donné un récital le 4 août dernier.

Dès les premières notes, elle vous plonge dans son univers. Après son premier récital piano le 4 août dernier à la Maison Eureka, Shekina Mootanah ne cesse de faire parler d’elle. À 21 ans, ses compositions n’ont rien à envier aux plus grands virtuoses. Rencontre avec un rayon de soleil dans le monde de la musique classique.

Lorsque Shekina joue, elle entre en communion avec son piano. Elle nous dira : « C’est une conversation entre mon piano et moi ». Cette étudiante en architecture commence à jouer du piano à l’âge de 12 ans, mais cela n’empêchera en rien son évolution rapide. « Le piano m’a toujours interpellé et cela sans raison apparente. Je disais à ma maman que je voulais jouer du piano, alors que je savais à peine parler. Pourtant, personne ne fait de la musique dans ma famille ». Après avoir essayé le karaté ou la danse, les parents de Shekina finissent par capituler et l’inscrivent à des leçons privées de piano avec Marie-Christine Clarisse. La jeune fille, qui pratiquait une fois par semaine, progressait très vite.

Mes compositions sont les reflets de mes émotions.»

shekina
Shekina Mootanah est un jeune talent à suivre.

« Mon professeur de piano conseilla à mes parents de m’acheter un piano pour que je puisse évoluer ». Shekina excelle au piano et décroche sept ans plus tard son « Diploma in Piano Performance » de l’Associated Board of the Royal Schools of Music. « Le piano a toujours été une simple passion et je n’ai jamais vraiment eu d’ambitions musicales », déclare-t-elle. Lorsque son professeur s’en va pour la Chine, Shekina ne réussit pas à s’adapter à d’autres professeurs et commence alors à composer. « Ma passion n’a jamais eu d’incidence sur mes études. Bien au contraire, le piano était pour moi un exutoire ». Elle fait la rencontre de quelques musiciens avec lesquels elle partage sa musique et ses compositions. Elle débute en parallèle des études en architecture.

« Mes compositions sont les reflets de mes émotions », confie-t-elle. La pianiste explique que la composition se fait dans la réflexion et des échanges entre elle et son piano. « Chacune de mes compositions raconte une histoire ». « Experience » parle de son voyage en Inde et « Fear » de ses peurs. Difficile pour un mélomane de ne pas se laisser prendre dans le tourbillon des émotions de Shekina lorsqu’elle joue. La musicienne décide de partager sa musique avec les autres le temps d’un récital le 4 août dernier. « Lors de ce récital, j’ai présenté mes dix compositions. C’était la première fois que je jouais devant un public. Il aurait pu ne pas aimer ma musique. Le retour positif était au-delà de mes attentes ». Après le succès de son premier récital, Shekina continue à composer en attendant de possibles projets de concerts dans un proche avenir.