Faits Divers

Sheena tuée à plusieurs coups de couteau - Anju : «Je réclame justice pour ma sœur» 

Le lieu où le corps de Sheena Buleeram (en médaillon) a été retrouvé. Le lieu où le corps de Sheena Buleeram (en médaillon) a été retrouvé.

« Mo reklam zistis pou mo ser ek tout madam dans nou pays ». Propos d’Anju, sœur aînée de Ganeshwaree (Sheena) Buleeram, 24 ans, Sheena pour ses proches, tuée à coups de couteau dans la soirée du vendredi 8 novembre. Le cadavre a été découvert par une patrouille de la police. Umaiir Nubeebucus, 28 ans, l’ex-époux de la victime, a été arrêté et a avoué son crime. 

Anju, la soeur aînée de la victime.
Anju, la soeur aînée de la victime.

Cette histoire relève d’un couple séparé depuis quatre ans. Umaiir Nubeebux, l’ex-époux, arrivait mal à digérer l’idée que Sheena puisse se mettre avec un autre homme. Obsédé et refusant d’accepter le fait que Sheena refusait tout rapprochement pour ce qu’elle a vécu précédemment au sein du couple, le jeune homme harcelait sans cesse son ex par tous les moyens : téléphone, au travail, dans la rue. Et dans la soirée du vendredi 8 novembre, Umaiir Nubeebucus a tailladé le corps de Sheena à coups de couteau avant de la laisser presque à l’agonie dans un champ de canne à Camp-de-Masque. La police l’a arrêté. Le corps ensanglanté de Sheena a été transporté en quatrième vitesse par le Samu à l’hôpital de Flacq où l’on a constaté son décès.

Chez la famille Buleeram, à Sébastopol, c’est la consternation. Anju explique qu’elle a perdu sa sœur et « ki zame li pou retourne ». Mais, selon cette femme, cette affaire est « grave », car, d’autres femmes, dit-elle, peuvent vivre un tel calvaire. 

« Pa akoz kontan enn ou dimounn ou bizin touy li, pa kav forse pou kontan ». Anju demande que « cette affaire serve d’exemple et de leçon pour rendre justice à toutes les femmes dans des situations similaires à travers le pays ». 

Le corps de Sheena lardé

Pour Anju, il faudrait qu’il y ait des lois plus sévères et des cadres pour mieux protéger les femmes vulnérables. « Mazinn ou linn dechir lekor mo ser ek ene kouto dipin », dit Anju en pleurant. Celle-ci ne fait que remémorer les derniers échanges avec sa sœur au téléphone. « Sheena ti sonn mwa pu dir mwa garson la pe rod kidnap li ». Anju explique que, depuis l’après-midi du vendredi 8 novembre, sa sœur l’a alertée au téléphone pour l’informer qu’Umaiir ne voulait pas qu’elle se rende au travail. « Garson la inn zwen li plas kot li pran van pu al travay ». Selon Anju, l’ex-époux de sa sœur ne pouvait digérer cette séparation. Elle raconte que sa sœur avait été menacée par Umaiir : « Si to pa revinn dan mo lavi mo pou touy twa, mo pa pou les twa vinn pou enn lot ». 

Umaiir Nubeebucus, le suspect.
Umaiir Nubeebucus, le suspect.

Dans l’après-midi du vendredi 8 novembre, Anju explique que Sheena l’a appelée : « Koz ar li dir li aret fatig mwa, li pe vin gat mo repitasion dan travay ». Anju avance qu’elle a appelé le jeune homme. 

« C’était une conversation correcte et je croyais qu’il avait compris. Du moins, il semblait avoir compris. Lin dir tou korek mo pu aret deranz Sheena ». Quatre années de divorce séparent Umaiir et Sheena. Alors que le couple s’était séparé, Umaiir avait entamé d’autres relations conjugales et est devenu père d’une fillette. 

Le même jour, vers 15 h 55, Anju a appelé Sheena, peu avant qu’elle ne termine son service. « Tou ti korek », dit la sœur. Mais une demi-heure plus tard, Anju raconte que Sheena l’a informée qu’Umaiir s’était pointé devant l’hôtel à bord d’une voiture. Anju a immédiatement appelé Umaiir. Ce dernier lui aurait fait comprendre qu’il voulait simplement déposer des brochures commerciales pour Sheena. « Monn dir li kit sa ek sekirite apre ale », poursuit la jeune femme. 

Anju déplore que ce ne fut le cas. Une demi-heure plus tard, Sheena l’a informée qu’elle avait quitté l’hôtel à bord d’un minibus de son établissement. « Line dir moi garson la pe suiv van la ». À ce moment, la sœur de la victime explique avoir demandé à Sheena de l’appeler s’il y avait le moindre souci. « J’ai rappelé Sheena et j’ai réalisé qu’elle se trouvait en compagnie d’Umaiir ». Anju explique que sa sœur lui a dit qu’Umaiir l’a récupérée en voiture à sa descente du van de l’hôtel. Anju a essayé de joindre Sheena au téléphone et ce n’est qu’après quatre essais qu’elle a pu la joindre. 

« Garson la reponn ee linn dir dan 15 minit li pou kit Sheena ». Mais la sœur n’avait, depuis, plus donné signe de vie.

Identification du cadavre

Des recherches par la famille et la police ont démarré en début de la soirée du vendredi 8 novembre. « Ariv 23 heures monn gayn mo sœur dan enn move leta ». Anju raconte que la mère d’Umaiir l’a appelée pour lui dire ceci : « Mo sagrin pou tifi la et mo garson inn ferme ». Anju ne comprenait pas ce qui se passait. « C’est la mère d’Umaiir qui m’a informée du décès de ma sœur avant que la police ne le fasse », poursuit-elle.   

Le présumé meurtrier de Sheena est en détention et sera de nouveau présenté devant la justice ce lundi 11 novembre. Anju dit espérer que la justice suive son cours et affirme que la situation est difficile pour sa famille et elle. « Mo misie inn bizin idantifye le corps so ti belser ». Elle explique que Sheena était comme sa fille, vu qu’elle était la benjamine de la famille. 


 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !