Faits Divers

Sexe, vengeance et sorcellerie : Loganaden Cadervaloo écope de deux ans de prison

Vedanand Gooroochurn avait été agressé, le 1er octobre 2010, à Cap-Malheureux. Sept ans après, son agresseur, Loganaden Cadervaloo, a été condamné à deux ans de prison. Quant à Mangraj Callychurn, Kesavah Marimootoo et Oomah Devi Jalim-Babooram, ils auront chacun à effectuer 300 heures de travaux communautaires.

Mangraj Callychurn, Loganaden Cadervaloo et Kesavah Marimootoo répondaient d’une accusation d’agression avec préméditation. Oomah Devi Jalim-Babooram et Mangraj Callychurn étaient poursuivis pour avoir donné des instructions. Les quatre accusés avaient plaidé coupables et présenté des excuses à la cour.

Le couperet est tombé sept ans après. La magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing a infligé à chacun des accusés une peine de deux ans de prison devant la cour intermédiaire.

Vedanand Gooroochurn à l’hôpital après son agression.

Mangraj Callychurn, Kesavah Marimootoo et Oomah Devi Jalim-Babooram ont vu leur peine de deux ans de prison être suspendue à la requête de la cour. Celle-ci a ensuite ordonné qu’ils fassent l’objet d’un rapport social pour déterminer s’ils sont éligibles à effectuer des travaux communautaires. Celui-ci ayant été favorable, ils ont vu leur peine de prison commuée en 300 heures de travaux communautaires. Pour sa part, Loganaden Cadervaloo devra purger sa peine de prison, au vu de son casier judiciaire.

Vedanand Gooroochurn, un père de famille âgé d’une trentaine d’années, avait été agressé, le 1er octobre 2010, à Cap-Malheureux. Cette affaire avait pour toile de fond la vengeance et la sorcellerie.

Guet-apens

En effet, Mangraj Callychurn est le voisin de Vedanand Gooroochurn. Il n’aurait pas supporté que l’autre ait tenté de lui voler sa nouvelle conquête, après lui avoir pris sa femme.

Ainsi, Mangraj Callychurn avait payé une somme de Rs 10 000 à ses amis Loganaden Cadervaloo et Kesavah Marimootoo pour qu’ils agressent Vedanand Gooroochurn et il y avait aussi participé.

Le jour de son agression, Vedanand Gooroochurn ne s’est pas rendu à son travail. En réalité, il a retrouvé Oomah Devi Jalim-Babooram. Cette dernière entretenait une liaison avec Mangraj Callychurn également.

Oomah Devi Jalim-Babooram avait contacté Vedanand Gooroochurn pour qu’ils effectuent ensemble des rites de sorcellerie à une croisée à Cap-Malheureux, tout près d’un lieu de culte (kalimaye). La victime s’est présenté au lieu convenu sans savoir qu’il s’agissait d’un guet-apens.

Une fois à l’endroit indiqué, Vedanand Gooroochurn a été   accueilli par ses agresseurs. Ces derniers s’étaient cachés dans un buisson avec des gourdins et des barres de fer, objets utilisés pour frapper la victime. 

Vedanand Gooroochurn a  grièvement blessé et laissé pour mort. Mangraj Callychurn a alors caché son corps dans un buisson. Il s’est débarrassé de sa motocyclette, quelques mètres plus loin, et a tenté de maquiller l’agression en vol.

Chez la famille de Vedanand Gooroochurn, c’était l’angoisse. Ne le voyant pas rentrer, ses proches se sont lancés à sa recherche et c’est son frère qui a découvert son corps. La thèse de vol avec violence, établie dans un premier temps, a été rejetée lorsque sa motocyclette est retrouvée.

Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !