Live News

Ses méthodes jugées trop « dures » : Pascal Pulcherie muté comme patron du GIPM

Pascal Pulcherie

Malaise et frustration au sein du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM). Pascal Pulcherie a été muté comme patron de cette unité d’élite. Ce transfert prend effet depuis ce jeudi 27 février.
 
Cela fait suite à l’absence aujourd’hui de 27 membres de commandos, en signe de protestation contre ses méthodes, qu’ils qualifient de « dures ». Les officiers ne se sont pas présentés au travail et le commandant a tranché.

Pour sa nouvelle affectation, Pascal Pulcherie sera responsable de formation au sein de la Special Mobile Force (SMF).

Tout le monde en parlait au quartier général du GIPM à Vacoas ce matin. Un tiers du personnel ne se s’est pas rendu au travail pour raisons de maladie. Mais, il nous revient que les choses n’étaient pas au beau fixe depuis un certain temps, au sein de l’unité d’élite de la force policière.

En plus des façons de faire qui lui sont reprochées, l’ASP Pulcherie aurait fait plusieurs demandes de transfert de plusieurs officiers pour faute, depuis un an. Mais celles-ci n’ont pas été agréées ; elles portaient sur des éléments qui, selon lui, n’étaient plus aptes à évoluer au sein de l’équipe, selon nos recoupements…

Face au statu quo, le principal  intéressé avait lui-même fait sa demande de transfert du GIPM, selon certaines sources à Vacoas. Mais le commandant de la SMF n’avait pas approuvé sa demande.

Dans l’entourage de Pascal Pulcherie, on affirmait cet après-midi qu’il n’avait pas encore reçu sa lettre officielle de transfert.

Une enquête interne a été initiée, laisse-t-on  entendre du côté des Casernes centrales, suite à l’absence des 27 officiers du GIPM.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !