Explik Ou Ka

Sept ans après un accident qui a coûté la vie à deux personnes : Dany, une rescapée, n’a jamais été dédommagée

En 2012, vers cinq heures du matin, un très grave accident s’est produit sur la route de Mahébourg entre un van qui transportait des employés d’un groupe de catering vers l’aéroport et un 4x4. Deux des passagers à bord du 4x4 furent tués sur le coup.

Il y eut des blessés graves parmi les employés qui étaient dans le van, dont Dany Claudio, une dame âgée alors de 41 ans. Dany, qui était assise à côté du chauffeur du van, eut les deux genoux transpercés par des morceaux de fer. Elle fut aussi blessée à l’estomac. Cette habitante de l’Escalier a dû passer deux semaines à l’hôpital de Rose-Belle, avant de reprendre le travail.

Cependant, comme elle ressentait une grande faiblesse au niveau de ses genoux, elle a dû suivre un traitement dans une clinique privée. Elle consulta ainsi un autre médecin du privé. Selon le rapport médical de la clinique, ses genoux étaient affectés à 90 %.

Éprouvant de plus en plus de difficultés à marcher, elle a dû prendre un congé d’un an (injury leave). « Je n’arrivais plus à rester debout longtemps. C’était dur pour moi parce qu’au travail, il fallait rester debout pendant toute la journée », explique-t-elle.

Au bout des douze mois, comme sa santé ne s’est guère améliorée, la direction lui demanda de prendre une décision. Bien qu’elle voulût continuer à travailler, elle n’eut pas d’autre choix que de soumettre sa démission. On la remercia pour ses onze ans de service avec un chèque de Rs 103 000.

Toutefois, sept ans après cet accident meurtrier, la compagnie d’assurance (celle qui assurait le van du transport des employés) n’a toujours pas dédommagé Dany.

Mariée et mère de trois enfants, elle a toujours la benjamine à sa charge.

Pour essayer de venir en aide à Dany, la rédaction s’est tournée vers Me Mélanie Nagen. « Comme le van transportait des employés de la compagnie de catering, elle doit poursuivre cette compagnie qui mettra sa compagnie d’assurance comme tierce partie. La plainte devra être faite à travers l’avoué de la dame. Si elle n’a pas les moyens de retenir les services d’un avoué, elle pourra faire appel à la Legal Aid », a expliqué l’avocate. Sur ce, elle a invité Dany à prendre rendez-vous pour une rencontre avec elle, ce qui lui permettra d’avoir plus de détails en rapport avec l’accident.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !