Actualités

Séminaire résidentiel à Trou-aux-Biches : réunion des militants de Dis-Moi de l’océan Indien

dis moi

Mercredi dernier a eu lieu à Trou-aux-Biches une grande première pour l’ONG  DIS-MOI. Les leaders des structures régionales se sont rencontrés à Maurice pour discuter de leurs expériences diverses mais surtout pour participer à un séminaire de team coaching animé par le coach Ehsan Abdool Rahman (voir plus loin). L’expérience a été concluante à plus d’un titre.

DisMoi a profité de l’organisation par CARES de l’école de l’écologie régionale à laquelle ont participé 7 militants de DisMoi pour élaborer à son tour une rencontre interîles de l’ocean Indien.

Y étaient présents Stacy de DisMoi Rodrigues, Eline Moses, responsable de Dis-Moi Seychelles, Mohammed Abdul Karim, leader de Dis-Moi Comores, Safika Dani, présidente de DisMoi Madagascar, Me Erickson Mooneeapillay, leadperson de DisMoi Maurice, entre autres.

Ce séminaire résidentiel de deux jours  a permis à Dis-Moi d’analyser ses failles, ses contradictions mais aussi célébrer ses nombreuses réalisations.

L’ambiance cordiale de franche camaraderie et de partage faisait plaisir à voir. Le spécialiste en coaching, Ehsan Rahman, a animé de main de maître les sessions avec une méthodologie participative et ludique pour faire comprendre aux militants tout le progrès organisationnel et personnel ‎qu’il leur reste à parcourir. Fin pédagogue, il a partagé avec l’équipe sa vaste expérience et l’a divisée en trois groupes pour construire son story board.

Les jeux introduits, à l’instar d’un exercice d’alignement ou apprendre à résoudre les inévitable noeuds inhérents à toute entreprise, ont permis aux défenseurs des droits humains de l’océan Indien de retrouver ‘l’enfant en eux’ en s’amusant comme des gamins...

Il y a eu aussi des moments de créativité intéressants parmi les trois groupes en action. Ainsi, lorsqu’Ehsan Rahman a demandé aux équipes une visualisation symbolique de l’aventure Dis-Moi, on a eu droit à des créations artistiques impressionnantes eu égard au temps limité qu’on avait alloué. Le principe était de demander à ceux qui n’avaient pas exécuté la création artistique de deviner ce qu’elle représentait. Chacun y allait de son interprétation et elles étaient bien souvent justes!

Il y a eu aussi évidemment des échanges et discussions sérieux portant sur la structure organisationnelle de Dis-Moi. L’animateur a effectué un survol des structures et a invité l’équipe à repenser l’organigramme par rapport aux développement récents et aux attentes et réalités locales.

La synthèse a permis de réaliser à quel point Dis-Moi avait évolué depuis sa formation. D’une structure qui restait cantonnée à Maurice elle est passée, grâce surtout au projet en ligne d’éducation citoyenne financé par le gouvernement australien, à une ‎organisation régionale avec des citoyens du Sud-Ouest de l’océan Indien pleinement conscients des enjeux des droits humains et avec l’ambition de créer cette entité citoyenne interîles ayant comme principal objectif une meilleure culture démocratique.


Ehsan Abdool Rahman : «Le coaching est centré sur le développement» 

ehsanEhsan Abdool Rahman est coach de profession. Admirateur du travail de DIS-MOI dans l’océan Indien, il a accepté d’accompagner bénévolement l’équipe pour deux jours de team coaching. Il nous parle brièvement de cette expérience avec l’organisation.

C’est quoi le team coaching ?
Le coaching d’équipe est un accompagnement pour aider une équipe dans son ‘auto-management’ et vis-à-vis de ses objectifs stratégiques et opérationnels. Le coach aide les membres d’une équipe à travailler sur la qualité de leurs relations et sur la construction de leur intelligence collective pour atteindre leurs objectifs.

Les gens pensent que seules les compagnies privées peuvent se permettre un tel luxe. Pourquoi est-ce important pour les entreprises sociales comme les ONG ?
C’est ce que dans le coaching nous appelons une pensée à piège ! Le coaching croit dans le potentiel humain et dans la capacité de l’être humain à déverrouiller son potentiel. Peu importe l’espace où évolue une personne, le coaching est centré sur son développement. 

Aujourd’hui, plus que jamais, les entreprises sociales comme les ONG relèvent de grands défis sociétaux : l’enjeu de vivre ensemble, l’enjeu politique de refonder une véritable démocratie, l’enjeu d’égalité des chances, l’enjeu éducatif et culturel qui valorise les intelligences multiples, l’enjeu technologique contre les dictatures digitales naissantes et l’enjeu écologique dans une si petite île comme la nôtre. Le coaching, parmi tant d’autres outils et pédagogies, peut aider ces entreprises sociales à avoir plus d’impact dans leur domaine respectif.

Nous avons beaucoup appris de vous durant ce séminaire. Qu’avez-vous appris à votre tour de l’équipe DIS-MOI ?
J’ai eu le grand bonheur de rencontrer des jeunes des îles du Sud-Ouest de l’océan Indien qui sont habités par une passion et une énergie pour la défense des droits humains. J’ai été inspiré des témoignages qui ont démontré, qu’avec des moyens de bord, des personnes engagées unies autour d’une même vision peuvent faire avancer la cause des droits humains. 

On suppose que votre travail est plus difficile lorsque l’équipe est aussi hétérogène que DIS-MOI, provenant de différentes cultures, de groupes d’âges différents
C’est un autre exemple d’une pensée à piège ! Loin d’appauvrir le travail d’une équipe, la diversité des participants est une grande richesse. Comme coach-facilitateur de ces deux jours d’atelier, j’ai observé une belle dynamique de groupe qui lui a permis d’explorer des enjeux organisationnels et structurels. Au-delà du la nationalité des participants, j’ai surtout rencontré le microcosme d’une communauté de l’océan Indien en devenir.

Le mot de la fin…
Chapeau bas aux militants des droits humains ! À Linndley Couronne, concepteur de DIS-MOI, et son équipe rapprochée qui agit, pour illustrer par une métaphore, telle une araignée qui est lentement mais sûrement en train de tisser une toile qui relie les îles et les peuples du Sud-Ouest de l’océan Indien autour de la défense des droits humains. Je ne peux qu’encourager humblement les personnes et organisations de bonne volonté à soutenir les projets de DIS-MOI qui coupent à travers toutes les tranches d’âge.


A thought-provoking and insightful experience

elineThe team coaching was a hands-on, thought-provoking and insightful experience that have left me more inspired. Through the open and frank discussions, the sharing of experiences and viewpoints, the coach has helped us to identify our weaknesses, our achievements as well as developing a better understanding of DIS-MOI’s mission.

This has been extremely helpful to me in strengthening my role as founder of DIS-MOI Seychelles. Even if DIS-MOI in each country is at different levels of development, I am confident that if we remain focus and shift from Nationalism to indianoceanism, then we will succeed in making the Indian Ocean a better place where human rights are respected by all. On behalf of DIS-MOI Seychelles, I wish to thank the DIS-MOI Regional office for such a wonderful initiative!

Eline Moses, 

Responsable DIS-MOI Seychelles


Cette expérience me sera utile au niveau personnel et professionnel 

mohammedJ’ai eu l’honneur de participer au team coaching animé par Monsieur Ehsan Abdool Rahman. C’était quelque chose de nouveau pour moi, mais intéressant, puisque participatif.

Je tiens à remercier le Méta-Coach pour sa contribution et je suis convaincue que cette expérience me sera utile tant au niveau personnel, professionnel et aussi bien sûr pour mon travail dans la défense des droits humains.

Je remercie aussi le secrétariat régional pour leur accueil chaleureux. Pour la première fois, j’ai pu rencontrer mes collègues d’autres îles et partager notre passion pour les droits humains. 

Mohammed Abdoulkarim, 

Responsable de DIS-MOI Comores


DIS MOI (DroItS huMains Océan Indien) est promis à un bel avenir 

holisoaJe suis Holisoa Ravololomboahangy, leader de la commission “Droits des femmes” au sein de DIS-MOI Madagascar. Je suis heureuse d’avoir été présente à la séance de coaching qui a été dirigée par un spécialiste. À l’issue de ces deux jours, DIS-MOI a pu s’entendre sur une vision commune, en partant des aspirations et des vécus de tous ses pays membres à savoir  Maurice, Madagascar, Comores, Seychelles et Rodrigues. 

Nous étions au nombre de 18 là-bas, dont 9 femmes et 9 hommes et c’était l’égalité parfaite avec des visages intergénérationnels, sans oublier la représentation des personnes vivant avec un handicap. Je pense que DIS-MOI a tout pour réussir et arrivera sur le moyen terme à développer une communauté unie dans l’océan Indien.

Holisoa Ravololomboahangy, 

Responsable de la Commission femmes à DIS-MOI Madagascar.

dis moi

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !