Actualités

Séminaire international sur les technologies perturbatrices - Yogida Sawmynaden : «L’IA transformera le système gouvernemental»

Séminaire international sur les technologies perturbatrices Plus d’une centaine de délégués étrangers et mauriciens étaient présents au séminaire.

Le gouvernement s’engage davantage dans l’innovation numérique de son système. Le ministre des Technologies, Yogida Sawmynaden, a soutenu que l’introduction de l’intelligence artificielle (IA) est la prochaine étape dans la transformation numérique du système gouvernemental. C’était lors du lancement du séminaire international sur les technologies perturbatrices, le mercredi 21 août. 

Àl’occasion du centenaire de l’Institution of Engineers India (IEI), l’Institution of Engineers Mauritius (IEM), conjointement avec IEI et avec la collaboration de l’Université de Maurice, a organisé un séminaire international sur le thème ‘Technologies perturbatrices: Shaping Future Innovations’ le 21 août  au Maritim Resort & Spa, à Balaclava. Le ministre des Technologies, Yogida Sawmynaden, qui a procédé au lancement de ce séminaire, a déclaré que le gouvernement s’engage dans l’innovation numérique afin de transformer et de stimuler presque tous les secteurs de l’économie, ce qui aiderait à la création de nouveaux services, de nouveaux produits et à une nouvelle manière de créer des emplois. 

Yogida Sawmynaden a soutenu que son ministère est conscient des défis à venir en termes de développement technologique et innovateur. «Le gouvernement est conscient du fait que l’intelligence artificielle est la prochaine étape de la transformation numérique de son système. L’intelligence artificielle est l’une des technologies perturbatrices les plus en vue. Mon ministère a récemment lancé le Mauritius Artificial Intelligence, qui met l’emphase sur nos jeunes talents », a-t-il déclaré. 

Ce séminaire a réuni plus de 100 délégués de Maurice, de l’Inde et de la Fédération des instituts d’ingénierie de l’Asie et du Pacifique qui ont partagé leurs expériences ainsi que leur vision de l’avenir et de la manière dont les technologies perturbatrices affecteront notre développement futur. Le président de l’Institution of Engineers of India, MT Gunaraja, et le président de la Fédération des institutions africaines d’ingénierie et le vice-président de la Fédération mondiale des organisations d’ingénieurs, Martin Manuhwa, étaient présents à cette occasion.

C’est quoi la technologie perturbatrice ?

Ce terme technologie perturbatrice (disruptive technology), inventé par Clayton Christensen, auteur et professeur de la Harvard Business School, s’applique à toute technologie qui modifie ou qui perturbe une technologie déjà existante ou qui donne naissance à une industrie totalement nouvelle. Certains exemples sont : les ordinateurs personnels, courriels (emails), les réseaux sociaux, les smart phones, les tablettes, les appareils de GPS, la technologie des drones, les systèmes d’information géographique, l’intelligence artificielle, Internet of Things, 3D printing machines, le Cloud Computing.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !