Actualités

Selon Transparency International : six Mauriciens sur 10 pensent que la corruption est en hausse

Corruption

Selon le Global Corruption Barometer Africa 2019, préparé par Transparency International et Afrobarometer, rendu public jeudi, les Mauriciens sont d’avis que le problème de la corruption s’accroît et que le gouvernement est loin de faire ce qu’il faut pour attaquer le fléau. Six Mauriciens sur 10 sont de cet avis pour les 12 derniers mois.

Pas très réjouissant non plus. Près d’un quart des personnes sondées (23 %) pensent que le plus grand nombre de corrompus se trouvent au Parlement. 22 % le pensent aussi pour le Président de la République et le Premier ministre. Dans les deux cas, le chiffre est en forte hausse par rapport à 2015. Respectivement de 6 % et 4 %.

Les sondés pensent toutefois que la corruption a baissé dans certains domaines comparé à il y a quatre ans. Ils citent la police (-3 %), les leaders religieux (-3 %), les fonctionnaires (-2 %) et les patrons d’entreprises (-4 %).

Si en 2015, sept personnes sur 10 étaient d’avis que le gouvernement avait failli dans son combat contre la corruption, ils sont maintenant six sur 10 à être de cet avis.

Sur le continent africain, Maurice maintient le taux le plus bas (5 %) au niveau du Overall Bribery Rate, suivi du Botswana (7 %), du Cap Vert (8 %) et de la Namibie (11 %).

Une majorité des 47 000 Mauriciens sondés, provenant de différents niveaux de la société, ont encore foi dans les institutions qui combattent la corruption. 55 % d’entre eux pensent que rapporter des cas de corruption peut amener vers un changement.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !