Live News

Sekar Suntah : « Selon le ‘oil spill plan’, on ne pouvait qu’envoyer 300 mètres de ‘booms’ »

Le directeur général de la Mauritius Ports Authority a affirmé devant la Court of Investigation que le 6 août 2020, le directeur de l’Environnement leur a demandé de l’aide car le risque que le navire se brise était bien réel. « On a envoyé 300 mètres de ‘booms’ à Pointe-d'Esny comme veut le ‘oil spill plan’. Il fallait que la MPA garde en sa possession 900 mètres de ‘booms’, car le port est une place stratégique. Il y a le ‘bunkering’ qui se fait » a-t-il dit.

Répondant à une question du président du tribunal l’ancien Puisne Judge Abdurrafeek Hamuth, il a indiqué que la MPA n’a pas les compétences pour évaluer une marée noire pour le MV Wakashio. « On doit avoir des Marine Surveyor et Marine Engineer, mais aussi des ‘salvers’ », a-t-il affirmé.

D’autre part, l’ancien commissaire de police Khemraj Servansing et son successeur Anil Kumar Dip sont attendus ce jeudi 12 août devant la Court of Investigation. Le premier avait présidé deux réunions notamment le 25 et le 26 juillet 2020 alors que le second était le commandant de la SMF à l’époque. Certaines responsabilités tombaient sous lui.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !