Actualités

Sécurité routière : une équipe spéciale traque les véhicules modifiés

Tuning : ceux qui enfreignent la loi risquent gros.

La majeure partie des accidents à Maurice est liée à la vitesse. Une des raison pour expliquer cela : la modification des voitures pour améliorer la performance et l’esthétisme. 

Même si la Road Traffic Act (construction and use of vehicles) est claire sur les mensurations et puissance autorisées des véhicules. Mais la National Transport Authority (NTA) n’est pas en reste.

La rédaction est entrée en contact avec un des responsables de la NTA dans ce combat contre les voitures modifiées. Cela fait un an que la NTA a mis sur pied un “special squad” pour repérer et sanctionner les voitures modifiées qui circulent sur nos routes. Cette année-ci, la NTA a pour mission d’intensifier les inspections sur les routes. Les inspecteurs ont le pouvoir d’arrêter les conducteurs et de rendre caduc les certificats de conformité. Ils seront, donc, présents sur les routes pour repérer et sanctionner les véhicules qui ne respectent pas les normes. Une fois sanctionnés, les propriétaires devront, alors, enlever les modifications « hors normes » et repasser par un examen. Cette équipe mènera davantage d’opération et intensifiera leur présence sur les routes.

Les accidents impliquant des voitures modifiées ne se comptent plus et la NTA a fini par conclure que des propriétaires contournent la loi afin de rendre leurs bolides surpuissants. Un des moyens de réduire les accidents c’est de rendre les véhicules réglementaires. Selon le responsable de la NTA, les inspecteurs sur le terrain ont noté que des véhicules modifiés continuaient à circuler sur nos routes alors qu’ils arborent un certificat de conformité (fitness) en règle. Ils sont ainsi venus à la conclusion que des propriétaires utilisent une astuce pour tromper les examinateurs dans les centres de Fitness. 

Selon le responsable, les propriétaires enlèvent les modifications lors des examens de Fitess. Une fois qu’ils ont obtenu leurs certificats, ils replacent les pièces jugées illicites par la loi et continuent à circuler. Dans la majeure partie des cas, les propriétaires modifient les pots d’échappement, les aileronts, les roues et le moteur. « La Road Traffic act est claire sur les limites de modification autorisées, nous allons faire de sortes que les voitures qui circulent sur nos routes respectent ces normes », affirme le Dr Koshik Reesaul, Commissaire de la NTA.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !