Live News

Sécurité routière : les «Speed Cameras» à nouveau en service

Après plus d’un mois, les radars sont à nouveau opérationnels.

Plus d’une cinquantaine de radars (speed cameras), temporairement enlevés pour des travaux de calibrage, sont à nouveau en service. Ils sont situés dans différents endroits stratégiques du pays. Les conducteurs sont avertis.

Les caméras de contrôle de la vitesse, dont la maintenance a été confiée à la compagnie Proguard Ltd, font leur grand retour dans plusieurs régions du pays, après plus d’un mois d’absence. Elles avaient toutes été envoyées en Afrique-du-Sud pour être calibrées. Cet exercice se fait chaque année, afin de maximiser leur efficacité. « Les caméras, qui viennent de rentrer au pays, sont synchronisées sous la supervision des officiers de la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU). L’exercice a débuté depuis la fin de la semaine dernière. Si, dans certaines régions, les radars ont déjà été installés, dans d’autres, cela prendra encore du temps », explique un proche du dossier. 

Malgré le retour des speed cameras, la police va toujours veiller à ce que la limitation de vitesse soit respectée. En effet, elle sera toujours aux aguets, afin que les automobilistes respectent le Code de la route. Au niveau des Casernes centrales, la police explique qu’elle sévira davantage dans les régions où les caméras, qui n’ont pas encore été calibrées, sont actuellement hors-service. Ceux qui iront à l’encontre de la Road Traffic Act seront sévèrement sanctionnés et les policiers postés en permanence à travers l’île n’hésiteront pas à sévir. 

La «zone speeding», une option à l’étude

D’autre part, le gouvernement compte venir avec la « zone speeding », afin de mieux contrôler l’excès de vitesse. Cette décision découle du fait que lorsque les conducteurs s’approchent d’une caméra, ils ralentissent et accélèrent juste après. « La solution serait en fait d’établir des ‘zone speeding’. Vous commettez une infraction si vous dépassez la vitesse moyenne sur une portion de la route », indique notre source.

Le nombre de contraventions en baisse

Le nombre d’infractions routières enregistrées a diminué de 27,4 %, passant de 243 425 en 2018 à 176 692 en 2019. De 2018 à 2019, les infractions routières liées aux excès de vitesse ont diminué de 6,5 %, passant de 87 408 à 81 691. De janvier à décembre 2019, 47,7 % des amendes payées étaient dues à un dépassement de la limite de vitesse. 

Des amendes allant jusqu’à Rs 10 000

Conformément à la Road Traffic (Amendment) Act 2018, une nouvelle échelle d’amendes pour dépassement des limites de vitesse a été introduite à compter du 1er octobre 2018. Une amende de Rs 2 500 pour dépassement de la limite de vitesse de 15 km/h au maximum, une amende de Rs 5 000 pour dépassement de plus de 15 km/h, mais pas plus de 25 km/h, et une amende de Rs 10 000 pour conduite à une vitesse dépassant la limite de vitesse autorisée de plus de 25 km/h.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !