Live News

Sécurité routière : Des « drug tests » jour et nuit pendant la période festive 

La police sera très présente sur les routes en décembre et janvier. Objectif : traquer et sanctionner les personnes qui conduisent sous l’influence d’une drogue ou de l’alcool. Automobilistes et motocyclistes sont prévenus. Pendant la période festive, la police sera présente jour et nuit sur les routes de l’île pour effectuer des tests de dépistage de consommation de drogue, ainsi que des tests d’alcoolémie. 

Les opérations seront menées par l’Emergency Response Service et la Traffic Branch, avec la collaboration éventuelle de l’Anti-Drug and Smuggling Unit. « Nous faisons déjà des opérations ‘crackdown’ où des ‘drug tests’ sont effectués dans divers endroits du pays. Mais nous allons redoubler de vigilance pendant les mois de décembre et janvier. Il n’y aura aucun traitement de faveur. Les usagers de la route testés positifs à des substances illicites devront répondre de leurs actes devant la justice », indique l’état-major de la police, basé aux Casernes centrales à Port-Louis. 

Au niveau de la Traffic Branch, on ajoute que les bouchées doubles sont mises pour que l’implémentation des « drug tests » atteigne sa vitesse de croisière dans les semaines à venir. « Depuis l’entrée en opération du dispositif en juin dernier, nous avons verbalisé quatre conducteurs sous l’emprise de drogue. Les policiers sont toujours en train de se familiariser avec les ‘drug kits’ sur le terrain. Ils formeront ensuite leurs collègues. » 

Les contrôles d’usage de stupéfiants et d’alcoolémie se font simultanément, précise-t-on. Dans la pratique, lors d’un contrôle routier, tout conducteur suspecté d’être sous l’influence d’une drogue est soumis à un test de dépistage salivaire ou urinaire, voire les deux. Le « drug kit » permet de détecter treize types de drogue (sept dans la salive et six dans l’urine). Si le test est positif, le contrevenant est emmené par des policiers au centre hospitalier le plus proche pour un prélèvement sanguin. Les échantillons sont ensuite envoyés au Forensic Science Laboratory, qui est équipé pour mesurer précisément la quantité de drogue dans les fluides corporels.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !