Live News

Sécurité maritime : surveillance de l’Automatic Identification System

Tous les navires devront être dotés de l’Automatic Identification System (AIS). Cela permettra aux autorités de suivre les mouvements de tous les navires afin de détecter ceux qui sont suspects.

La Tourism Authority est à la recherche d’une compagnie qui peut effectuer des tests sur le système surtout avec le nombre de bateaux de plaisance qui mouillent dans le port. À l’Hôtel du gouvernement, on indique que l’installation de l’Automatic Identification System (AIS), dans tous les bateaux de plaisance, est une étape importante dans l’amélioration de la sureté et la sécurité en mer. Mais afin que ce système puisse fonctionner correctement, il est impératif de le faire soumettre à des tests tous les ans. Il s’agit d’un réseau de satellites évoluant à basse altitude qui peut repérer des embarcations de plus de sept mètres et celles dépassant 300 tonnes.

C’est avec l’AIS que la National Coast Guard (NCG) peut déterminer la localisation des navires dans nos eaux et des petites embarcations de moins de 12 mètres qui peuvent poser des problèmes. Mais dorénavant, il deviendra obligatoire pour chaque embarcation d’être dotée de ce système. « Ce sont ordinairement des bateaux de plaisance et des bateaux de pêche qui n’ont pas d’AIS. Du coup, la surveillance se fait quotidiennement par la NCG alors que pour les autres navires qui se trouvent dans le lagon et en haute mer, la surveillance se fait par des plus grands bateaux des garde-côtes », indique-t-on.

Il y a aussi le fait que les autorités concernées sont conscientes que les petits bateaux peuvent, à n’importe quel moment, avoir accès aux 78 passes autour de l’île. « La NCG a identifié des passes qui sont jugées sensibles et qui sont fréquemment utilisées. À cet effet, elle a augmenté sa surveillance dans ces régions. En raison des coraux dans nos eaux, un étranger qui n’a aucune notion de nos passes naturelles ne peut s’aventurer près de nos côtes. Durant la nuit, c’est encore plus dangereux », affirme un proche du dossier. 

Ce système marchera de pair avec le Marine Tracking System de la Mauritius Revenue Authority. Ce système est aussi utilisé pour repérer les mouvements des navires commerciaux, ainsi que des bateaux de pêche et de plaisance, dans nos eaux territoriales. Il permet ainsi de recueillir des informations sur leur position en temps réel et la détection en permanence des mouvements suspects. Cela est d’autant plus important du fait que Maurice est une île sillonnée par des navires, indique un proche du dossier.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective