Economie

Secteur touristique mauricien: la diversification des marchés constitue un bouclier contre les incertitudes en Europe

La France enregistrera une croissance molle de 2016 à 2018. La Grande-Bretagne décidera bientôt de son avenir au sein de l’Union européenne. Malgré cela, le secteur touristique mauricien ne serait pas grandement affecté.

La France et la Grande Bretagne font les grands titres économiques, pour des raisons différentes. La Banque de France, dans ses projections pluriannuelles, rendues publiques vendredi 3 juin, estime que la croissance française sera de 1,4  % en 2016. Elle atteindrait 1,6 % en 2018. Les analystes jugent cette expansion économique lente et faible. Pour ce qui est de la Grande-Bretagne, l’attention des décideurs politiques et financiers du monde est braquée sur le vote du 23 juin. À cette date, les Britanniques confirmeront ou non leur adhésion au sein de l’Union européenne. Les analystes avancent que dans l’éventualité d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, la livre sterling perdrait quelque 20 % de sa valeur. Donc moins de revenus pour Maurice de même qu’un nombre inférieur de touristes. En 2015, les touristes français et britanniques ont représenté 33,4 % des arrivées. À première vue, une chute dans ces marchés aurait un impact négatif sur l’ensemble de l’industrie. Force est de constater que la diversification permettrait toutefois de mitiger les conséquences. Même si le nombre de visiteurs français a augmenté ces neuf dernières années, son poids dans l’industrie touristique a diminué. De 26,5 % en 2007, sa part n’a atteint que 22,1 % l’année dernière. En ce qui concerne la Grande-Bretagne, même si le nombre de visiteurs a fait un bond de 21 % entre 2007 et 2015, sa part est restée stable. « Il y a depuis peu un rééquilibrage de marché-source. En dix ans, la part de l’Europe est descendue de 65 % à 55 % alors que celle de l’Asie est passée de 7 % à 17 %. La part de notre marché français est passée aujourd’hui à 22 % alors qu’elle faisait presque le tiers, il y a encore cinq ans », fait ressortir Jocelyn Kwok, Chief Executive Officer de l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’Île Maurice. En 2016, les recettes touristiques pourraient atteindre les Rs 55 milliards. Le nombre de visiteurs à Maurice, pour l’année en cours est estimé à 1,24 million, selon les projections de Statistics Mauritius.


 

Statistics Mauritius: hausse de 8,9 % des arrivées touristiques en mai

Maurice a accueilli 94 830 touristes en mai 2016, contre 87 067 en mai 2015. Ce sont les données de Statistics Mauritius dans son dernier relevé mensuel des arrivées touristiques. Cela constitue une hausse de 7 763 arrivées (8,9 %). Cette année, le pays a réalisé de bonnes performances au niveau des arrivées touristiques, car de janvier à mai, 514 658 visiteurs ont débarqué à Maurice. Ce qui représente une hausse de près de 10 %, en comparaison avec les 468 723 arrivées enregistrées de janvier à mai 2015. Le marché européen, qui compte pour 59 % du marché touristique local, a connu une croissance de 17 % en mai, après une croissance de près de 8 % enregistrée en avril. En mai 2016, on a comptabilisé 16 037 arrivées de France, soit 1 % de plus qu’en mai 2015. Ce sont surtout les marchés d’Europe de l’Est qui ont connu une forte croissance, avec une « hausse spectaculaire » en ce qui concerne la Turquie avec 1 800 visiteurs à Maurice en mai. Les autres marchés en forte croissance sont la Roumanie, la Hongrie et l’Ukraine. En mai 2016, les arrivées de l’Inde, le troisième plus gros marché touristique de Maurice, ont, elles, augmenté de 2 %, par rapport à mai 2015, pour se chiffrer à 10 543. Le nombre d’arrivées du Royaume-Uni, en mai 2016, s’élève à 10 516, ce qui représente une hausse de 13 % comparée à mai 2015. En revanche, le nombre de touristes chinois a, lui, diminué de 2,4 % en mai, passant à 5 908. Une baisse de 7,9 % a été constatée au niveau des arrivées de touristes sud-africains en mai. Elles se chiffrent à 6 584. « Au niveau des marchés traditionnels, l’Allemagne enregistre une forte hausse de 52 % avec 8 939 visiteurs en mai, le Royaume-Uni augmente de 13 % avec 10 516 visiteurs le mois dernier et le marché français reste stable avec 1,1 % de croissance et 16 000 visiteurs en mai », indique le ministère du Tourisme. Kooshall Cheekhooree

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !