Live News

Secteur de la construction : peine de Rs 1 M pour ceux qui ne renouvellent pas leur enregistrement

À moins d’un mois de la date limite pour renouveler leur enregistrement auprès du Construction Industry Development Board (CIDB), seuls quatre sur dix professionnels de l’industrie de la construction ont complété l’exercice. Ainsi, tous les contracteurs, consultants, fournisseurs, dessinateurs et techniciens, dont les certificats d'enregistrement expirent le 30 juin 2022, sont priés de procéder au renouvellement au plus tard le 10 juin 2022. Cela, pour s’assurer qu’ils obtiennent leur certificat avant le 1er juillet 2022.

Ceux qui souhaitent cesser temporairement ou définitivement leurs activités, n’ont pas besoin de renouveler leur enregistrement. Ils doivent toutefois informer le CIDB, dans un délai de trois mois avant la date de cessation d'activité. Si la demande de renouvellement est soumise dans les 30 jours à compter de la date limite, une pénalité sera applicable, soit un supplément de 25 % sur les frais d’inscription. Au cas contraire, le certificat sera expiré et le nom du professionnel de la compagnie sera retiré du registre du CIDB.

Le directeur du CIDB, Ram Bahadoor, précise que ceux qui n’auront pas de certificat valide au 1er juillet 2022, ne pourront opérer. « De plus, les professionnels de l'industrie de la construction, qui ne sont pas enregistrés, sont passibles d'une amende pouvant aller jusqu’à un million de roupies et d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans », indique Ram Bahadoor. Ce dernier affirme que le système d’enregistrement électronique sera lancé prochainement et espère que le prochain exercice de renouvellement se fera plus rapidement en ligne.
 

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !