Live News

Sécheresse : des sanctions contre le gaspillage d’eau à compter du 1er décembre

Le niveau d’eau dans les réservoirs du pays est de plus en plus inquiétant Le niveau d’eau dans les réservoirs du pays est de plus en plus inquiétant

Des sanctions seront servies à toute personne se servant d’un tuyau d’arrosage, d’un arroseur et de tout autre appareil pour utiliser l’eau fournie à des fins domestiques ou non domestiques. Même sort pour ceux qui sont pris sur le fait à gaspiller de l’eau de quelque manière que ce soit, que ce soit pour laver les véhicules, les trottoirs, des bâtiments ou des parties, des haies, des jardins ou de la pelouse. Ces nouvelles mesures entreront en vigueur à compter du 1er décembre 2020, sous la forme des Central Water Authority (Dry Season) Regulations 2020.

Sept nouveaux sites de forage identifiés

Ces règlements seront promulgués par le ministre des Services publics Joe Lesjongard. Leur mise en application est devenue nécessaire en raison de la sécheresse qui frappe le pays en ce moment. Le niveau d’eau dans les réservoirs du pays est de plus en plus inquiétant. Sans compter le fait que ce n’est qu’à la fin de décembre que la météo prévoit de grosses pluies.

Au sein de la Central Water Authority (CWA), on indique qu’il est important de préconiser ces règlements, afin que la population prenne conscience que le niveau de l’eau des réservoirs ne cesse de diminuer de jour en jour. Le Water Resources Monitoring Committee, regroupant la CWA, la Water Resources Unit, les services météo et l’Irrigation Authority, se rencontre toutes les semaines afin de faire le point sur la situation.

Pas moins de sept endroits ont été identifiés afin de devenir des sites de forage (boreholes ; NdlR) pour puiser de l’eau. Ces régions sont Holyrood-Solferino, Dagotière, Trianon, Côte-d’Or, Alma, Palma et Bambous.
En attendant, la colère gronde. Surtout celle des planteurs de légumes et de canne à sucre. En cette période de l’année, ils procèdent habituellement aux récoltes. Mais cette année, ils ne reçoivent pas le volume d’eau qu’ils ont pour habitude d’obtenir. Raison : l’Irrigation Authority a réduit de 40 % à 50 % le volume d’eau distribué dans les champs. Les régions concernées : le Nord, l’Est, le Sud et le plateau central.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !