Faits Divers

Scène d’horreur à Tranquebar : une mère et sa fille enceinte agressées

Scène d’horreur à Tranquebar Rezila sur son lit à l'hôpital Jeetoo et la future mère agressée au cou.

Rezila L, 32 ans, et sa fille de 15 ans, enceinte de cinq mois, ont vécu l’horreur. Vendredi, mère et fille dormaient lorsque Sidney Armand, l’ex-concubin de la jeune femme, a surgi muni d’une arme tranchante. Ce dernier a étranglé la maman avant d’essayer de lui trancher la gorge. Puis il s’en est pris à leur fille de 15 ans après l’avoir traînée. Elle a également été blessée au cou. Son forfait commis, le suspect a pris la fuite. Les deux sont admises à l’hôpital.

Cela fait 17 ans que Rezila vivait en concubinage avec Sidney, aussi appelé Christian, à Morcellement Manna, Tranquebar. « Il n’était pas violent auparavant. Je ne sais pas ce qui l’a changé », nous dit-elle. Mère de quatre enfants, dont l’aîné est âgé de 15 ans. Il y a tout juste un an, cependant, la fille avait porté plainte contre son père pour attouchements.

« J’étais enceinte de mon quatrième enfant et passais beaucoup de temps à l’hôpital. Les enfants étaient seuls avec leur père. C’est durant cette période que ma fille a soutenu avoir été victime d’attouchements », nous explique-t-elle. Résultat : le couple a fini par se séparer. « Je suis partie à cause de son attitude envers ma fille », ajoute la jeune maman.

Rezila a quitté le toit conjugal avec ses enfants. « Je suis retournée chez ma mère à Petite-Rivière. Nous y avons vécu quelques mois. Mais il n’y avait pas assez de place et il y a eu des conflits. Je n’avais pas le choix. J’ai dû revenir à Tranquebar, mon ex-concubin n’y était pas souvent. » C’est ainsi qu’au mois de juin, avec sa petite famille, ils ont réaménagé.

« Li ale vini laba, li pa reste mem », nous dit-elle. Et, quand il est à la maison, ajoute-t-elle, « c’est chambre à part. » Elle ne s’attendait nullement à la tournure des événements vendredi matin. En effet, vers 5h30 Rezila dormait quand le cauchemar a débuté.

« Je l’ai senti sur moi. Quand j’ai ouvert les yeux en sursaut, il m’étranglait », nous dit-elle. « Je me suis débattue. Il a pris une arme tranchante et a voulu me trancher la gorge. Il est parvenu à me blesser », explique-t-elle. Rezila a réussi à déséquilibrer son ex-concubin. « Je saignais. J’ai pris une serviette et me l’ai mise autour du cou. Mon ex-concubin a ensuite pris un marteau pour m’agresser, mais je suis parvenue à le lui arracher de la main. Puis il s’est précipité dans la chambre de notre fille qui est enceinte. J’ai crié pour alerter la gamine. »

En entendant les cris de sa mère, l’adolescente a pris la fuite. Mais son père s’est mis à le pourchasser. « J’ai couru, mais il s’est saisi d’une pierre et me l’a envoyée. J’ai été atteinte au dos et je suis tombée. Il m’a rattrapée et m'a traînée jusqu’à la maison. Il a pris l’arme et m’a fait deux coupures au cou », nous relate la future maman encore sous le choc. La mère s’est réfugiée chez une voisine et a alerté la police. Son ex-compagnon a pris la fuite, les laissant en sang.

La police de Pope Hennessy s’est rendue sur place et a convié mère et fille à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo pour les soins. Elles ont été admises en salle sous observation. L’adolescente a été blessée à la jambe et son enfant se porte bien. « Je pense que mon-ex n’a pas digéré les accusations portées par notre fille », lâche la maman. À vendredi après-midi, les recherches se poursuivaient afin de mettre la main sur l’agresseur présumé. Il sera inculpé pour agression avec préméditation.