Live News

Santé mentale : hausse du nombre de cas de troubles psychiques à Maurice

Vijay Ramanjooloo, Dr Vinod Ramkoosalsingh et Ram Nowzadick.

Un Mauricien sur quatre a fait l’expérience d’un trouble psychique. Cette situation n’est pas près de s’améliorer, avec tout le stress que la pandémie de Covid-19 a engendré ainsi que les conséquences de la situation économique. 

La société va mal, très mal à en croire nos différents interlocuteurs. En cause, les conséquences de la pandémie de Covid-19. Est venu s’ajouter, le conflit entre la Russie et l’Ukraine, qui a affecté davantage une économie mondiale déjà fragilisée. Cela n’a pas été sans conséquences sur la santé mentale de la population, expliquent le psychologue-clinicien Vijay Ramanjooloo, le psychiatre Vinod Ramkoosalsingh et Ram Nowzadick, président de la Nursing Association affecté au Brown Sequard Mental Healthcare Hospital (BSMHH) à Beau-Bassin.

Une personne sur quatre a déjà fait l’expérience d’un trouble psychique, selon Ram Nowzadick. Outre la maladie elle-même et ses séquelles, le coronavirus a également mis à mal la santé mentale, tout comme le confinement. « Si le problème de santé mentale n’est pas traité à temps, il peut devenir chronique », prévient-il. Ajouté à cela, il y a tout le poids de la situation économique et la hausse des prix qui ont aussi eu un impact sur la santé mentale de la population, fait-il ressortir.

Psychose

Selon les Dr Ramkoosalsingh et Vijay Ramanjooloo, nombreux sont ceux qui ont fait une dépression ou sont passés par des moments d’anxiété avec la psychose que la pandémie a engendrée. Le premier confinement a été une épreuve psychologique très lourde pour tout le monde, même pour les plus équilibrés. Cela, car nous avons tous été brutalement confrontés à une expérience dont personne ne s’attendait à vivre un jour, selon le psychologue.

« Le confinement a été une protection physique nécessaire, mais cela a aussi été une grande agression psychique. On a vu des maladies, des cas de violences conjugales, mais aussi l’angoisse, le stress, la détresse psychologique, l’isolement social, entre autres », énumère-t-il. Un isolement sensoriel est une altération du cerveau qui atrophie le circuit de la mémoire et de l’émotion, ce qui est une grave altération, souligne le psychologue-clinicien.

La situation psychique à Maurice est aussi affectée par l’addiction et la dépendance aux drogues. Cela engendre un gros problème de santé, ajoute le Dr Ramkoosalsingh. 

Une situation qu’a aussi constatée Vijay Ramanjooloo. Ce dernier dit avoir observé une augmentation de troubles dépressifs, anxieux et d’autres symptômes post traumatiques. « J’ai aussi noté une hausse dans la consommation d’anxiolytiques, d’antidépresseurs, d’alcool et d’autres drogues chimiques depuis le premier confinement », affirme-t-il.

Accompagnement insuffisant 

Les problèmes de santé mentale sont très répandus dans tous les pays du monde, selon le rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « La plupart des sociétés et des systèmes sanitaires et sociaux négligent la santé mentale. Ils n’offrent pas les soins et l’accompagnement nécessaires aux personnes directement concernées par un trouble psychique », souligne Dévora Kestel, directrice du département santé mentale et usage de substances psychoactives de l’OMS.

Selon le rapport, les troubles anxieux et dépressifs ont augmenté de plus de 25 % pendant la première année de la pandémie de Covid-19. Ce qui a gravement perturbé les services de santé mentale et aggravé le déficit de traitement des troubles psychiques. 

Il n’y a pas de santé sans santé mentale, est d’avis le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !