Actualités

Santé : l’indépendance du Medical Council réclamée

Le Conseil de l’ordre des médecins est secoué. Son Chairman déplore le fait que, selon lui, le ministère de la Santé s’ingère dans les affaires de l’organisme. Ce que réfute le ministre Anwar Husnoo.

Le Dr Jagutpal, Chairman du Medical Council, a signifié son intention de démissionner de l’organisme. Il augue qu’il y a eu à maintes reprises des ingérences du ministère de la Santé.

Mais Anwar Husnoo a apporté un démenti à ces accusations. « Quand le Senior Chief Executive du ministère m’a informé que le Registrar est parti, je lui ai demandé quelle était la procédure à suivre dans ce type de situation. Nous devions trouver quelqu’un pour le remplacer. Il m’a expliqué que c’est un des membres du conseil qui doit le remplacer jusqu’à la désignation du titulaire. » Ce qui a fait l’objet d’une lettre adressée au Medical Council pour que l’habituel remplaçant, le Dr Aziz-Ul-Haq Foondun, soit désigné pour assumer l’intérimat.

Se basant sur la déclaration du ministre Anwar Husnoo, les Drs Dushyant Purmanan de la Government Medical & Dental Officers Association et Bhooshan Ramtohul de la Government Medical Consultant in Charge Association, estiment qu’il y a bel et bien des ingérences de la part du ministère. Pour eux, il revient au Board du Medical Council de choisir l’un de ses membres pour assumer les fonctions de Registrar en attendant la désignation du titulaire.

Le Dr Dushyant Purmanan rappelle que « le Medical Council est une institution indépendante qui doit être dirigée par les membres élus (médecins et membres du Board ; NdlR) de concert avec les membres nommés par le ministère de la Santé ».  Le Dr Bhooshan Ramtohul ajoute que « le ministre ne peut interférer dans les affaires du Medical Council. Il doit rester à l’écart afin que le Chairman de cette instance puisse faire son travail ».

De son côté, la Medical and Health Officers Association, par la voix de son président, le Dr Vinesh Sewsurn, dit suivre la situation de près. « Le Medical Council doit avoir les coudées franches pour promouvoir un système de santé équitable dans l’intérêt de la population et de la profession », a-t-il déclaré.

Le Dr Dushyant Purmanan se demande pourquoi le Medical Council devrait s’accommoder de nominés politiques, alors que ce n’est pas le cas pour le Bar Council ou le Council of Registred Professionnal Engineers, par exemple. « Avoir un représentant du ministère de la Santé, un du State Law Office et un du Bureau du Premier ministre suffit », estime-t-il. Le Dr Bhooshan Ramtohul est, lui, d’avis qu’il faut amender la Medical Council Act pour avoir moins de nominés du ministère.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !