Actualités

Santé : les nouveaux médecins appelés à être plus performants

Les cadres du ministère de la Santé presents à la session d’orientation.

Les 110 nouveaux médecins, recrutés par la Public Service Commission, pour le compte du ministère de la Santé sont appelés à être la vitrine du ministère. C’est ce qu’ont fait comprendre Kailesh Jagutpal, ministre de la Santé, et le Dr Sivalingum Ramen, directeur général de la Santé. C’était lors du lancement de la session d’orientation à l’intention de recrues, le lundi 20 janvier, au Rajiv Gandhi Science Centre, à Bell Village.

Les nouveaux médecins, qui prennent leurs fonctions dans le service de santé publique à partir de ce mardi 21 janvier 2020, sont prévenus. Ils auront à agir avec professionnalisme pour le bien-être des patients et pour sauvegarder les intérêts du ministère de la Santé. Kailesh Jagutpal, le ministre de tutelle, et le Dr Sivalingum Ramen, directeur général de la Santé, ont été clairs dans leurs propos. Aussi, ceux qui intègrent le service doivent faire preuve d’intégrité.

Le Dr Jagutpal a ainsi fait ressortir qu’avec plus de 70 % de la population, qui se tournent vers le service de santé publique, le ministère a besoin de plus de personnel, tout en améliorant la qualité du service. « Nous avons déjà entamé la modernisation de nos infrastructures. Dans cette même optique, nous demandons à ce que les médecins soient plus performants », a-t-il dit. Selon lui, il est tout à fait normal de l’accent sur le 
« Customer Care ».

Le ministre a rappelé que le service de santé publique offre des soins primaires, préventifs, promotionnels, curatifs et s’occupe également des cas compliqués qui nécessitent des traitements spécialisés. Et avec les nombreuses complaintes que reçoit le service de santé public il est d’avis que la communication des membres du personnel avec les patients doit être amélioré. « Plus de 75 % des plaintes que nous recevons découlent souvent d’une mauvaise communication », a-t-il affirmé. Le médecin doit s’adapter à la situation et faire preuve d’indulgence et de compassion envers le patient », a ajouté le ministre Jagutpal.

Le Dr Sivalingum Ramen a, lui, exhorté les nouveaux médecins à considérer le fait de pouvoir traiter des malades comme un privilège. Pour lui, le service a besoin de bons professionnels qualifiés et compétents à l’ère de la modernisation. « Le travail est exigeant, tout comme les patients qui veulent être informés de leur maladie et des risques associés aux interactions médicales », a-t-il dit. 

Cette communication doit s’étendre entre collègues également et les cas difficiles soient discutés afin d’évaluer les différents risques, a fait ressortir le Dr Ramen. Il a aussi demandé aux jeunes médecins de profiter de l’expérience et des compétences des spécialistes afin de bénéficier au maximum de leurs aptitudes. Le directeur général de la Santé a aussi lancé un appel à la discipline, qui est un des facteurs qui déterminent les qualités d’un bon médecin.

Cette session d’orientation s’est déroulée au Rajiv Gandhi Science Centre en présence de plusieurs cadres du ministère et les cinq Regional Health Directors des divers hôpitaux. Les 110 nouveaux médecins généralistes ont été déployés dans divers départements de ces cinq hôpitaux régionaux de l’île et commencent leur service ce mardi 21 janvier 2020.

Les passagers en provenance de Chine sous stricte surveillance

kailashSelon le ministre Kailesh Jagutpal, les consignes de l’Organisation mondiale de la Santé sont suivies en ce qu’il s’agit de la surveillance du coronavirus. « Pour le moment, il n’y a rien d’alarmant. La maladie reste concentrée en Chine », a-t-il affirmé. Mais un appel a été lancé à l’intention de ceux qui feront le déplacement vers ce pays pour la fête du Printemps. Ceux qui sont en Chine doivent aussi limiter leur déplacement et éviter les foules, a-t-il dit. En ce qu’il s’agit des passagers qui viennent à Maurice, il y a un suivi au port et à l’aéroport, selon le ministre Jagutpal. Selon le protocole établi, toutes les personnes qui se présentent avec de la fièvre et les symptômes de la maladie sont suivies par les inspecteurs sanitaires basées à ces deux points d’entrée. La vigilance est plus stricte à l’égard des passagers en provenance de Chine.


Dr Omnish Chickooree, posté à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo : «Mettre mes compétences au service des malades»

omnish« C’est un grand jour. L’attente n’a pas été vaine après nos examens. Nous sommes là pour être au service des patients et pour apporter un changement que ce soit au niveau préventif que curatif. Au final, c’est le patient qui doit sortir gagnant et être satisfait d’avoir eu un bon traitement. Si le patient est heureux, nous le serons également. J’ai choisi de travailler dans le service public pour être exposé à un plus grand nombre de patients. Je vais ainsi acquérir une plus grande expérience. Je pourrais ainsi mieux mettre mes compétences au service des malades ».


Dr (Melle) Vedita Juggernauth postée à l’hôpital Victoria : «Prodiguer les meilleurs soins possibles»

vedita« Comme mes autres collègues, je suis heureuse de faire partie du service public. Les 18 mois d’internat nous ont déjà préparés en vue cette nouvelle étape que nous allons entamer. Je suis fière du parcours que j’ai accompli et je suis prête à assumer mes responsabilités envers le ministère de la Santé et le public. Comme mes collègues, je vais me dévouer pleinement à mon travail afin d’offrir le même traitement aux patients et leur donner les meilleurs soins possibles. Même si le service public est très exigeant, nous avons un engagement envers le public et nous devons le respecter. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !