Live News

Santé - Coronavirus : aucun Mauricien touché en Chine

Coronavirus Les personnes qui présentent les symptômes du coronavirus ne sont pas autorisées à voyager.

Aucun cas de coronavirus n’a été recensé parmi les Mauriciens en Chine jusqu’à présent. C’est l’assurance qu’a donnée l’ambassade de Maurice à Beijing. Des informations ont été mises sur le site de l’ambassade, afin que les Mauriciens puissent être informés de ce qui se passe.

Que les proches des Mauriciens qui résident en Chine se rassurent, aucun cas de coronavirus n’a été rapporté parmi eux. Mais il est très difficile de communiquer avec eux, a fait comprendre André Lee, ambassadeur de Maurice en Chine. Cependant, il est d’avis que les nouvelles sont facilement disséminées à travers le pays et, à moins d’habiter une province très éloignée, la population chinoise ainsi que tous les visiteurs sont assez informés de la situation dans le pays concernant le coronavirus depuis ces derniers mois.

Il explique que l’ambassade de Maurice en Chine a essayé de mettre en place une base de données, afin d’optimiser la communication et de connaître le nombre exact de Mauriciens vivant dans le pays. Cela n’a cependant pas abouti, car ils ne sont pas tenus de s’enregistrer auprès de l’ambassade, fait-il ressortir. 

Les symptômes du nouveau coronavirus

Fièvre, toux et détresse respiratoire sont parmi les symptômes du nouveau coronavirus. « Une personne peut avoir une simple infection respiratoire, de la fièvre, la toux et un rhume, mais cela peut s’aggraver et la personne peut avoir une pneumonie et avoir des symptômes tels qu’une détresse respiratoire », explique le Dr V. Gujadhur. Selon lui, d’autres complications de santé peuvent survenir également et entraîner le décès du patient. 

André Lee considère également qu’il y a une exagération de la situation par les médias étrangers. « La province de Wuhan compte vingt millions d’habitants ce qui fait environ quinze fois la population de Maurice. Ce n’est qu’une infirme partie de ses habitants et de ceux qui ont visité cette province qui ont été affectés », dit-il. 

Il considère que la situation n’est pas aussi alarmante ou aussi dramatique que certains disent. « Il ne s’agit pas d’une pandémie. Il y a d’autres maladies et bien plus de morts pour d’autres causes dont les médias ne font pas état », ajoute-t-il. Selon lui, les autorités chinoises font le nécessaire pour contenir la maladie, afin qu’elle ne se propage pas ailleurs.

Selon l’ambassade de Maurice en Chine, les personnes qui présentent les symptômes du coronavirus ne sont pas autorisées à voyager. Cette mesure a été prise avec l’accord des autres pays limitrophes ce qui fait qu’il y a une bonne coordination, afin de limiter la propagation du virus. 

Le coronavirus

Le coronavirus est une famille de virus qui est présente depuis longtemps parmi les animaux. Avant le mois de décembre dernier, il y avait six types de coronavirus qui affectaient les humains. Parmi, il y avait le Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), apparu en Chine en 2002, et le Middle East respiratory syndrome coronavirus (MERS-CoV) en Arabie Saoudite. Ce sont des types de coronavirus qui se sont transmis des animaux aux humains. Le 31 décembre 2019, un nouveau type de coronavirus a été détecté dans la province de Wuhan en Chine et a été nommé nouveau coronavirus 2019. 

Quarante et une personnes ont été infectées par cette maladie au début du mois de janvier. Parmi elles, certaines travaillaient au marché et d’autres étaient des restaurateurs venus s’approvisionner au marché. Il avaient acheté des fruits de mer ou des animaux de la basse-cour : poules, chauve-souris, etc. Le nombre est passé à plus de 200. 

Selon les chercheurs et l’Organisation mondiale de la santé, il s’agit d’une infection de l’animal à l’humain. Au 20 janvier, il a été noté que l’infection se transmet également d’un humain à un autre et que quatre personnes étaient décédées. Toutes les personnes ont été infectées dans la province de Wuhan et sont ensuite retournées chez eux ce qui fait que la présence du coronavirus a été constatée à Beijing ou encore dans d’autres pays limitrophes comme la Corée du Sud, la Thaïlande et le Japon.

Dr Vasantrao Gujadhur : « Maurice n’est pas à l’abri, mais les risques sont minimes »

Le nouveau coronavirus 2019 doit être pris au sérieux, a soutenu le Dr Vasantrao Gujadhur, spécialiste en santé publique au ministère de la Santé, lors de l’émission Allô docteur, de Radio Plus, le mardi 21 janvier. Selon lui, c’est une maladie sérieuse et dangereuse dont il faut se méfier, car les recherches sont encore en cours pour déterminer son origine. Si les premières observations indiquaient que la maladie se transmettait de l’animal à l’être humain, il ressort désormais qu’elle peut aussi se transmettre d’un humain à l’autre. 

« L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les scientifiques s’appuient sur l’hypothèse que plusieurs membres du personnel hospitalier ont été contaminés, après qu’ils se soient occupés de patients qui avaient été infectés par le nouveau coronavirus », a-t-il expliqué. 

Ce qui a poussé le ministère de la Santé à lancer les premières mesures de prévention, selon les recommandations de l’OMS. Cela concerne avant tout ceux qui ont voyagé en Chine ou qui comptent se rendre dans le pays. Il faut se laver les mains régulièrement, éviter tout interaction avec les animaux, éviter de toucher un animal mort, se tenir à distance des personnes qui toussent ou qui ont des troubles respiratoires et éviter les foules, entre autres.

En raison de l’évolution rapide de la maladie, les mesures de surveillance au port et à l’aéroport ont été renforcées, a indiqué le Dr V. Gujadhur. Les passagers en provenance de la Chine et des pays avoisinants seront placés sous étroite surveillance dès leur arrivée à Maurice. Grâce à la caméra thermique installée à ces deux portes d’entrée du pays, tous les passagers qui font une température de plus de 38o C seront questionnés sur leur état de santé. S’ils présentent d’autres symptômes de la maladie comme la toux et une détresse respiratoire, ils seront immédiatement placés en isolation à l’hôpital de Souillac qui dispose de tous les équipements nécessaires pour leur prise en charge, a expliqué le spécialiste en santé publique.

Il rassure la population et fait observer que le ministère de la Santé a mis en place tous les moyens nécessaires, afin que le nouveau coronavirus 2019 n’atteint pas nos frontières. Il a aussi précisé qu’à travers le Passenger Health Declaration Card, tous ceux qui arrivent à Maurice doivent décliner leur état de santé et laisser leurs coordonnées, afin de pouvoir être contactés en cas de besoin. 

Il a ajouté que malgré toutes ces mesures, cela ne veut pas dire que le pays est entièrement à l’abri, mais que selon le protocole établi, les risques sont minimes. « Le plus important c’est une bonne surveillance qui permet de détecter les éventuels cas le plus tôt possible et de prendre les mesures nécessaires », a-t-il fait ressortir. 

Selon le Dr V. Gujadhur, le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a convoqué une réunion urgente, ce mercredi 22 janvier, pour discuter de ce coronavirus dans un comité spécial. À partir de là, une décision sera prise pour décider si c’est un problème de santé publique d’intérêt mondial. Le comité va aussi faire des recommandations. Pour l’heure, l’OMS n’a émis aucune restriction de voyage, en ce qu’il s’agit de la Chine.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !