Actualités

Samedi dernier au centre de Youth For Christ : les drogues de synthèse décortiquées

Samedi dernier au centre de Youth For Christ

Youth for Christ Mauritius, organisation internationale et interdénominationnelle chrétienne, a fait la part belle de tout ce qui entoure la drogue synthétique lors d’une conférence publique, samedi dernier, à Castel.

Sam Lauthan, Jacques Achille et Dr. Vinod Ramkoosalsing
Sam Lauthan, Jacques Achille et Dr. Vinod Ramkoosalsing

Les intervenants  Jacques Achille, journaliste,  Dr. Vinod Ramkoosalsing, psychiatre, Danny Philippe de  CUT (Collectif Urgence Toxida), Christian Salmy, le Sergent de police Murrakham et Sam Lauthan, travailleur social et ancien ministre de la Sécurité sociale, ont pendant plus de quatre heures abordé tous les aspects entourant les drogues de synthèse et autres drogues légales et illégales sur le marché mauricien.

Jacques Achille, journaliste, a fait un historique de l’origine de la consommation de la drogue à Maurice, importée par les laboureurs à partir de 1840 (Ordinance No. 2). Cet historique était soutenu par une recherche approfondie. Le sergent Murrakham et Christian Salmy de Youth with a Mission (YWAM) sont aussi intervenus. Cette journée de conférence a connu une réussite, vue une bonne assistance attentive. Noorany Soogy de Castel Muslim Madrassa de même que le comité de YFC ont collaboré efficacement à l’organisation de cette conférence. Christian Salmy a clos cette conférence avec un partage biblique.

Danny Philippe, Christian Salmy et Murrakham
Danny Philippe, Christian Salmy et Murrakham

Le Dr. Vinod Ramkoosalsing, psychiatre affecté pendant 25 ans à l’hôpital Brown Sequard, et qui agit en tant que consultant depuis trois ans dans une clinique privée, a fait une description très élaborée des faits et méfaits des drogues de synthèse, de leurs conséquences sur le métabolisme et de leurs effets dévastateurs sur la santé, qui peuvent même causer la mort sans compter les nombreuses conséquences collatérales. Les drogues synthétiques sont connues comme le ‘New Psychoactive Substances’ (NPS). Plus de 450 nouveaux produits ont été recensés par le ‘European Centre for Drugs  & Drugs Addiction’. Au moins 35 de ces ‘New Psychoactive Substances’ sont des synthèses de cannabinoïdes.

Le premier cas fut découvert en 2013 avec le Black Mamba. Les drogues synthétiques sont préparées dans des laboratoires clandestins très sophistiqués en Chine, en Corée et en Inde et sont dissoutes dans du benzène, thinner ou acétone et appliquées sur des substituts (feuilles de thé) et ensuite séchées et mises en vente. D’après le Dr. Ramkoosalsing, il n’existe pas de laboratoires de drogues synthétiques à Maurice, vu les équipements sophistiqués et l’expertise requis. C’est seulement le mélange qui se fait à Maurice.

Les drogues synthétiques provoquent de nombreux effets sur le corps humain comme d’énormes désordres psychotiques : désillusion, dépression, anxiété, insomnie, coma, tentative suicidaire, agressivité, palpitation, nausée, blanchissement ou chute des cheveux, vomissement, arrêt cardiaque, douleurs atroces qui peuvent même mener jusqu’à la mort. 28 cas de décès jusqu’à septembre 2017. Les admissions de juillet 2016 à juin 2017 sont de 1 158 dont 536 liés aux synthétiques. Les noms des drogues identifiées sont La poussier tomb, C’est pas bien, Bat dan latet, Rambo, Strawberry, Murder, Wasabi…

Danny Philippe de CUT, qui abat un travail énorme sur le terrain, a fait une analyse et un tour d’horizon de toutes les formes de drogues légales et illégales. En fait, on appelle ‘drogue’ toute substance psychotique ou psychoactive qui perturbe le fonctionnement du système nerveux central et de l’organisme humain. Une drogue est un produit susceptible d’entraîner une dépendance physique ou psychique. De tous les types de drogues - LSD, Meth, Ecstasy, cocaine, gandia, héroïne, subutex,  médicament, tabac, alcool, et synthétiques, c’est l’alcool qui est la drogue la plus meurtrière.

De son côté, Samioullah Lauthan, travailleur social et ancien ministre de la Sécurité sociale, a fait un exposé des plus brillants, non seulement sur le phénomène de la drogue, mais aussi sur la situation dramatique de notre société. Depuis plus de 40 ans, il a fait une collection de coupures de journaux sur les atrocités et autres cas de crimes inimaginables  commis par les Mauriciens. Le niveau de dégradation, l’inhumanité et la monstruosité dans les actes perpétrés, parfois contre les proches, résultant de pulsions humaines, sont abominables. Ce degré de barbarie et de bestialité dont fait preuve le Mauricien dépasse tout entendement. Pour Sam Lauthan, notre société est très malade.

Très bien suivi par l’assistance, Sam Lauthan a lancé un véritable plaidoyer en faveur  d’une action citoyenne afin de sensibiliser les Mauriciens à une prise de position face à une société à l’agonie : déclin de la moralité, respect des valeurs bafoué et cellule familiale disloquée. Les jeunes se réfugient, quant à eux, dans un monde virtuel et sont complètement accros aux réseaux sociaux. Le repli sur soi requiert notre attention afin d’empêcher notre société de tomber davantage dans une décadence.

C’est dans le cadre de l’action de prévention que Youth for Christ organise périodiquement ce genre d’activité afin d’informer au maximum les jeunes des dangers liés aux fléaux de société. Cette conférence publique sur la drogue synthétique s’inscrit dans un esprit d’engagement social de son ministère.