Faits Divers

Saisie record de drogue : Sibi Thomas premier suspect à retrouver la liberté provisoire 

Le directeur de compagnie avait été arrêté dans le cadre de la saisie record des 135 kilos de drogue.

Il est le premier suspect à obtenir la liberté provisoire dans le cadre de la saisie record de 135 kilos d’héroïne dans le port. Sibi Thomas a retrouvé la liberté sous caution, le jeudi 14 mars 2019, après avoir passé deux ans en détention. Il devra être de retour en cour correctionnelle de Port-Louis le 8 octobre 2019.    

C’est en larmes que Sibi Thomas a retrouvé les siens après que les formalités entourant sa remise en liberté sous caution ont été complétées. Le ressortissant indien s’est empressé de serrer son épouse et ses amis dans ses bras à sa sortie de la salle d’audience. Sibi Thomas avait été arrêté le 13 mars 2017 dans le sillage de l’enquête policière sur la saisie record de 135 kilos d’héroïne dans le port. 

« Mo inosan dan sa zafer-la, mo pa konn nanie…», a affirmé Sibi Thomas. Le directeur de Brillant Resources Consulting Ltd dit avoir confiance en la justice mauricienne. Il a souligné que cela a été très difficile pour lui en prison. « Pa kapav ditou dans prison. Bondie et fami ine donne moi courage.

one fair bouku la prière pu garde moral…», dit-il. Sibi Thomas ajoute avoir eu le soutien de son épouse, ses deux enfants, sa famille et tous ses amis. Et c’est ce qui l’aurait aidé à faire face à cette épreuve. Sibi Thomas continue à clamer son innocence, expliquant que l’unique raison de son arrestation dans cette affaire était qu’il occupait le poste de directeur de Brillant Resources Consulting Ltd. Il a aussi tenu à remercier le soutien qu’il a eu de ses hommes de loi, l’avocat Shakeel Mohamed et l’avoué Pazhany Rangasamy. 

Sibi Thomas, directeur de Brillant Resources Consulting Ltd, a été arrêté le 13 mars 2017 dans le sillage de l’enquête sur la saisie des 135 kg d’héroïne (valant Rs 2 milliards) dans le port le 9 mars 2017. Une accusation provisoire d’importation de drogue, avec possibilité de trafic, a été retenue contre lui. Cette compagnie avait été utilisée par Navind Kistnah pour importer des cargaisons de drogue. Sa demande de remise en liberté avait été rejetée devant la Bail and Remand Court (BRC) le 22 mai 2017. Le ressortissant indien avait, par la suite, eu recours à la Cour suprême dans le but de contester la décision de la BRC de le maintenir en détention.  

Le juge Prithviraj Fekna a accordé la liberté sous caution au prévenu. Cela contre les conditions suivantes : le ressortissant indien doit s’acquitter d’une caution de Rs 400 000 et signer une reconnaissance de dette d’un million de roupies. Il devra également se présenter au poste de police le plus proche de son domicile tous les jours entre 8h00 et 20h00. 

Sibi Thomas devra aussi se munir d’un téléphone portable où la police pourra le joindre à tout instant. Il devra aussi informer la police de ses déplacements quotidiens. De plus, il devra soumettre son passeport au bureau de l’immigration. Il ne pourra quitter le pays, sauf sur décision d’un juge. 


Saisie record de drogue : Première condamnation 

Fabio Tony Riacca est le premier à avoir été condamné dans le cadre de la saisie record des 135 kg d’héroïne dans le port en 2017. Jugé coupable d’avoir blanchi une somme de Rs 2,4 millions provenant du trafic de drogue, cet habitant de Quatre-Bornes a été condamné à trois ans de prison le 29 novembre 2018. Fabio Tony Riacca était poursuivi en cour intermédiaire sous 12 chefs d’accusation de blanchiment d’argent. Il était accusé d’avoir remis Rs 180 000 à Christelle Bibi et Rs 2,3 millions à Oumeshlall Ramsarran en mai 2016 et novembre 2016. Il avait été arrêté le 28 juin 2017 après les aveux de Navind Kistnah. Celui-ci l’avait identifié comme étant celui qui livrait des compresseurs.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !