Faits Divers

Saisie d’héroïne valant Rs 2,3 millions : le commanditaire dans le collimateur de la police

héroïne Les 158 grammes d’héroïne saisis sur une Malgache avaient été placés dans un préservatif.

La brigade anti-drogue soupçonne que les deux Mauriciens, arrêtés lors d’un exercice de « controlled delivery » vendredi matin, 25 janvier, ne sont que des pions dans ce réseau. Elle enquête sur la saisie de 158 grammes d’héroïne sur une Malgache, jeudi 24 janvier, à l’aéroport de Plaisance. Les enquêteurs n’écartent pas la possibilité que le commanditaire soit issu d’un des faubourgs de la capitale.

Ridge Alan Rose, âgé de 27 ans, et Fabrice Kinsley Gary Martial, âgé de 18 ans, ont été arrêtés par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) lors de l’exercice de « controlled delivery » dans un hôtel à Port-Louis. Les deux habitants de Résidence La-Cure sont venus prendre possession de la drogue que Miora Njaratiana Andriamajefa a ramenée jeudi.

Pour les enquêteurs, les deux Mauriciens ne sont que des pions dans cette affaire. Le premier nommé est déjà fiché au quartier général de l’Adsu. Ce maçon a été arrêté en 2015 pour possession de gandia. Quant à Gary Martial, il en est à son premier délit. L’Adsu pense que cette drogue devait être écoulée à Résidence La-Cure et dans les régions avoisinantes.

Arrivée à Maurice en provenance d’Antananarivo à bord du vol MK 289, Miora Njaratiana Andriamajefa avait été interceptée dès sa descente d’avion, jeudi soir, par les officiers de l’Adsu et de la douane. La Malgache, âgée de 25 ans, avait dissimulé de la drogue dans ses parties intimes. Les 158 grammes d’héroïne avaient été placés dans un préservatif.

La Malgache, qui en est à sa première visite à Maurice, a été traduite devant le tribunal de Mahébourg le samedi 26 janvier sous une accusation provisoire d’importation de drogue. Les deux habitants de Résidence La-Cure seront traduits devant le tribunal de Port-Louis sous une charge provisoire de trafic de drogue.