Live News

Saisie des 135 kg d’héroïne : Geanchand Dewdanee maintenu en détention

Geanchand Dewdanee La police craint que Geanchand Dewdanee ne s’enfuie s’il est relâché.

Interpellé dans le cadre de l’enquête sur la saisie record de Rs 2,5 milliards d’héroïne, Geanchand Dewdanee reste en détention. Sa demande de remise en liberté a été rejetée le lundi 18 décembre.

Le directeur de Brilliant Consulting Resources Limited, Geanchand Dewdanee, devra patienter. Sa demande de remise en liberté conditionnelle a été rejetée, lundi 18 décembre, par la magistrate Sophie Chui, siégeant devant la Bail & Remand Court (BRC).

Il avait été arrêté le 13 mars 2017, à la suite de la saisie record des 135 kg d’héroïne dans le port, le 9 mars 2017. L’enquête avait révélé que la cargaison avait été commandée par la compagnie de Geanchand Dewdanee.

Lors des débats sur la motion de remise en liberté conditionnelle, le chef inspecteur Rambaruth a indiqué que Geanchand Dewdanee s’enfuira vu la gravité du délit et qu’il est passible d’une lourde peine de prison s’il est reconnu coupable en cour d’assises. Ce point est soutenu par le fait que Geanchand Dewdanee détient aussi une compagnie de recrutement de travailleurs étrangers.

Ramifications internationales

Le chef inspecteur Rambaruth a fait ressortir qu’un des principaux suspects dans cette affaire est Hemanchal Kumar Ramdin, actuellement en liberté. L’officier a souligné que le dénommé Ramdin détiendrait des informations impliquant Geanchand Dewdanee dans ce trafic. Il a ajouté que Geanchand Dewdanee pourrait entrer en contact avec Hemanchal Kumar Ramdin, vu que Navind Kistnah est en détention dans le cadre de cette affaire.

Le chef inspecteur Rambaruth a argué que la police craint que Geanchand Dewdanee ne récidive, vu qu’il n’est pas à son premier délit.

La police avait intercepté une cargaison de 20,34 kg d’héroïne. Selon les allégations de Navind Kistnah, cette cargaison avait été commandée entre avril 2016 et décembre 2016 par la compagnie de Geanchand Dewdanee.

Dans son arrêt, la magistrate soutient que cette affaire est de nature très complexe et porte sur l’importation d’une énorme quantité de drogue. Cela implique également une enquête policière complexe.

Selon la magistrate Sophie Chui, le fait que Hemanchal Kumar Ramdin soit toujours à Maurice, vu les fortes chances que Geanchand Dewdanee le rencontre s’il est relâché, suscite une importante appréhension des enquêteurs.

De plus, la Cour estime qu’il n’y a pas de conditions qui puissent être appliquées pour réduire les risques d’interférence avec les témoins.


Trafic de Subutex : pas de remise en liberté pour Louis Nelson Dovic Nabab

Arrêté après la saisie de Rs 31 millions de comprimés de Subutex, Louis Nelson Dovic Nabab est maintenu en détention préventive. Sa deuxième demande de remise en liberté sous caution a été rejetée par la magistrate Sophie Chui, le lundi 18 décembre, devant la Bail & Remand Court.

Lors des débats sur la motion, la police avait avancé deux points d’objection. Notamment qu’il s’enfuira et qu’il commettra des délits similaires s’il est remis en liberté conditionnelle. Louis Nelson Dovic Nabab avait été arrêté le 24 février dernier après une perquisition de son domicile par la brigade antidrogue. La police avait saisi 12 749 comprimés de Subutex.

Louis Nelson Dovic Nabab avait obtenu la liberté conditionnelle lors de sa première motion devant le tribunal de Port-Louis, mais le bureau du Directeur des poursuites publiques avait fait appel. La Cour suprême avait ordonné au tribunal de Port-Louis de reconsidérer sa décision à la lumière d’un développement survenu entre-temps, avec la production d’un rapport du Forensic Science Laboratory.