Live News

Saisie de Subutex dans les bagages de deux enfants : une hôtesse d'accueil entendue par l’Adsu

2 310 comprimés de Subutex ont été saisis dans les valises de deux garçonnets, âgés de 6 et 9 ans, à l’aéroport de Plaisance, le 11 mai dernier.

L’enquête sur la saisie de 2 310 comprimés de Subutex dans les valises de deux garçonnets, âgés de 6 et 9 ans, à l’aéroport de Plaisance, le 11 mai dernier, a été marquée ce jeudi par l'interrogatoire d'une hôtesse d'accueil de la compagnie d'aviation nationale. Agée de 28 ans, elle a été entendue à titre de témoin au quartier général de la brigade antidrogue [Adsu] aux Casernes centrales.

Cette hôtesse est celle qui avait apporté une assistance aux deux garçonnets lors de leur embarcation à bord d'un appareil d'Air Mauritius. Les deux enfants, qui habitent Roche-Bois, avaient effectué le trajet France/Maurice. Ils étaient seuls.

Après son interrogatoire, l'hôtesse a participé à une parade d’identification aux Casernes centrales. Elle a confirmé que la boîte de jouets dans laquelle étaient dissimulés les comprimés de Subutex se trouvait dans les bagages des enfants.

Parallèlement, Christina Léonce, la maman des deux garçonnets, a été interrogée plus tôt par les enquêteurs de la brigade antidrogue. Lors d'un premier interrogatoire, cette femme de 35 ans avait nié toute implication dans cette affaire. Elle a retenu les services de Me Tony Gokhool.

Christina Léonce a été placée en état d’arrestation. Cependant, selon nos recoupements, il n’y a aucune preuve selon laquelle elle avait commandé ces comprimés. Elle sera une nouvelle fois interrogée dans quelques jours, selon son homme de loi.

Les enquêteurs ont du pain sur la planche

Le flou persiste encore autour de cette importante saisie de Subutex. Les enquêteurs tentent de connaître l’identité de celui ou celle qui a utilisé les deux enfants comme mules. La police enquête sur les autres membres de la famille qui habitent en France.

Même si l’Adsu découvre l’identité de celui ou celle qui a placé la drogue dans des jouets, il n’existe aucun traité avec Paris permettant l'extradition d’un suspect.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation