Faits Divers

Saisie de Rs 5.3 M d’héroïne : pas de remise en liberté pour un Malgache 

aéroport international SSR Le Malgache avait été intercepté à l’aéroport international SSR.

Inculpé de trafic de drogue, le Malgache Jocelyn Nidhowam est maintenu en détention. Sa demande de remise en liberté conditionnelle a été rejetée devant la Bail and Remand Court (BRC). La police avait objecté à sa motion et avait avancé trois points d’objection. Le ressortissant étranger avait été interpellé, le 26 janvier 2018, après la découverte de 351 grammes d’héroïne dans ses bagages. 

Le ressortissant malgache Jocelyn Nidhowam fait face à une accusation provisoire de trafic de drogue devant le tribunal de Mahébourg. Il avait présenté une motion pour sa remise en liberté conditionnelle devant la Bail and Remand Court (BRC). La police a objecté à sa demande et a avancé trois points d’objection. Notamment qu’il s’enfuira, qu’il récidivera ou alors qu’il interférera avec des témoins. Le magistrat Navish Jheelan a tranché en faveur de la police et a rejeté la demande du ressortissant malgache. 

Un enquêteur a  été entendu dans le cadre des débats sur la motion de Jocelyn Nidhowam. Le témoin a affirmé que le Malgache a nié l’accusation de trafic de drogue portée contre lui et a déclaré qu’il n’est pas au courant du contenu des bagages. 

L’officier a expliqué que l’étranger s’enfuira vu qu’il risque une lourde peine de prison s’il est condamné pour trafic de drogue. De plus, le témoin a souligné que Jocelyn Nidhowam n’a pas de domicile fixe à Maurice. 

Examen de relevés téléphoniques

D’autre part, l’enquêteur a soutenu que le Malgache récidivera s’il est relâché car le trafic de drogue est très lucratif. Le témoin a ajouté que la police procède à un examen des relevés téléphoniques de Jocelyn Nidhowam. Selon l’enquêteur, cet exercice peut révéler l’existence d’autres personnes impliquées dans ce réseau. La police est d’avis que le Malgache interférera avec des suspects. 

Jocelyn Nidhowam, avait été intercepté à sa descente d’avion, le 26 janvier 2018, à l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam  (SSR) en provenance de la Grande Île. Son profil et sa démarche avaient intrigué les officiers de la brigade antidrogue et ceux de la douane. Ils ont fouillé ses bagages après qu’il eut traversé le Green Channel, la zone des passagers n’ayant rien à déclarer.

Les officiers ont remarqué que sa valise était anormalement lourde après que ses vêtements y ont été enlevés. Un examen approfondi a révélé la présence d’un corps étranger dans les manches. Les officiers ont par la suite mis la main sur 351 grammes d’héroïne dissimulés dans des sachets. La valeur de la drogue est estimée à Rs 5.3 millions.

Suite à l’arrestation de Jocelyn Nidhowam, les officiers de la brigade antidrogue avaient effectué un exercice de « controlled delivery » pour mettre la main sur les contacts locaux. Un couple s’était alors pointé à moto pour prendre possession de la drogue et il est tombé dans les filets de la police. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !