Faits Divers

Saisie de Rs 19,3 M d’héroïne - La passeuse : «On m’a offert le billet pour des vacances à Maurice»

La drogue a été retrouvée dans le double fond de la valise de la passeuse ougandaise.

Les premiers éléments de l’enquête de l’Anti Drug Smuggling Unit (ADSU) commencent à tomber sur l’importation de Rs 19,3 millions d’héroïne. Après l’arrestation de la passeuse ougandaise, Walinaka Halisah, 29 ans, et de son contact local, un Nigérian de 24 ans, les limiers de l’ADSU tentent de remonter la filière.

Interrogée sur le financement de son voyage, Walinaka Halisah a expliqué qu’elle a été approchée par des individus à Kampala, en Ouganda et qu’elle s’est vue offerte un séjour à l’île Maurice tous frais payés. « On m’a offert le billet pour des vacances », a-t-elle laissé entendre aux limiers de l’ADSU et aux douaniers de la Mauritius Revenue Authority (MRA).

Mais jusqu’ici, celle qui exerce comme agent de Marketing pour les produits de spa, à Kampala en Ouganda, s’est montrée réticente pour fournir les détails sur ses commanditaires. Elle a tenu à préciser que ce sont eux qui ont tout organisé pour elle. Et d’indiquer que son billet d’avion pour Nairobi a été acheté par les individus qui l’avaient accostée et que la réservation pour le pensionnat où elle devait séjourner à Maurice a été effectuée sur internet. 

Invitée à fournir des précisions sur les identités de ses commanditaires, Walinaka Halisah n’a pipé mot dessus. Elle est restée muette quant à la provenance de la valise qui contenait de la drogue. Elle n’a pu donner des explications comment la drogue s’est retrouvée dans le double fond de sa valise. Si Walinaka Halisah a démarré son trajet de l’Ouganda, toutefois sur la valise, c’est un « tag » issu à Nairobi qui a été retrouvé. Ce qui laisse croire que la valise aurait été remise à la passeuse à  Nairobi. 

Depuis l’arrivée au pays de la passeuse dans la journée du samedi 8 février, les éléments de la Customs Anti Narcotics Section (CANS) et de l’ADSU sont demeurés sur la brèche. Dans cette enquête, l’ADSU a procédé à l’arrestation d’un contact local. Il s’agit de Ugwuanya Confidence Ndudiri, un Nigérian de 24 ans qui a été épinglé lors d’un exercice de « controlled delivery » dans le nord de l’île, dans la soirée du dimanche 9 février. Le contact local est à Maurice depuis le 28 juillet 2019 avec un visa touriste. 

L’enquête est placée sous la supervision de l’ASP Sooben et du DCP Choolun Bhojoo de l’ADSU.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP