Faits Divers

Saisie de Rs 1,4 milliard de cocaïne : l’Adsu s’intéresse au transbordement au Maroc

Tractopelle C'est dans cette tractopelle que la drogue a été acheminée vers Maurice.

Quatre jours depuis la saisie record de 92,5 kilos de cocaïne dans l’enceinte de Scomat, une compagnie spécialisée dans la vente des excavateurs, tractopelles et pelleteuses, l’énigme reste entière pour l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu).  Les enquêteurs comptent solliciter l’aide d’Interpol pour essayer de comprendre dans quelles circonstances ce colis de drogue a été placé dans la tractopelle qui est arrivée à Maurice à bord du navire Hoegh Antwerp.

Les enquêteurs n’ont pu interroger les membres de l’équipage de ce navire, car au moment de la découverte de cette importante quantité de drogue, il avait déjà levé l’ancre. Tout de même, l’aide d’Interpol demeure cruciale entre la police mauricienne et les autorités marocaines, car c’est là-bas que la tractopelle, destinée à la firme Scomat, a été embarquée.  Une fois embarqué, l’engin a été placé sur la partie avant du navire, facilement accessible à toutes manipulations.   

Sur le terrain à Maurice, les enquêteurs de l’Adsu ont interrogé plusieurs individus, notamment les employés de la firme privée ayant réceptionné la tractopelle dans laquelle la drogue a été découverte soigneusement rangée dans plusieurs colis rectangulaires et scellés. Mais, les informations recueillies jusqu’ici n’ont pas été d’une grande aide sur la provenance et le destinataire de cette cargaison.

Les autorités ont effectué depuis mercredi un travail de fourmi sur le parcours de ce navire, qui a également transporté le tram Mauricio, en provenance d’Espagne. En route pour Port-Louis, le Hoegh Antwerp, battant pavillon du Bahamas, a fait escale au Maroc, où la tractopelle a été embarquée.   

La « Coke » - drogue d’une clientèle sélecte

La cocaïne est souvent utilisée dans des Rave Parties et dans des hôtels.
La cocaïne est souvent utilisée dans des Rave Parties et dans des hôtels.

A vendredi, au siège de l’Adsu, diverses hypothèses étaient mises de l’avant par les enquêteurs pour essayer de savoir si cette drogue était destinée au marché local ou  si elle devait être acheminée vers un autre pays après le départ de ce navire. À Maurice, la cocaïne est inconnue des toxicomanes des rues, mais circule dans des milieux très sélects.

Cette drogue de luxe est utilisée, à Maurice, dans les Rave Parties et des fêtes dans des quartiers huppés ainsi que dans le milieu hôtelier. Ces fêtes sont souvent organisées avec une assistance composée de personnes friquées et de la haute société. « Tidimoun pa kav ladan », nous souligne une source proche de l’Adsu. Cette drogue n’est pas disponible sur le marché aussi facilement que l’héroïne. Le prix d’une dose d’héroïne coûte entre Rs 300 et Rs 600, alors que pour celui de  la cocaïne, il faut compter entre Rs 2 000 et Rs 4 000.

Les saisies de cocaïne à Maurice ne sont pas aussi courantes, explique une source. En juillet 2018, trois kilos de cette drogue avaient été saisis sur le responsable d’un hôtel à Balaclava. Il voulait introduire cette drogue dans l’hôtel quand il avait été surpris par l’Adsu. La priorité des enquêteurs consiste à établir l’identité de l’importateur de ces colis de drogue pour se faire une idée de son marché.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective