Faits Divers

Saisie de 43 millions d'héroïne à l'aéroport : deux bagagistes au coeur du réseau épinglés

Morven Thylemay et Vikesh  Boodhoo respectivement. Morven Thylemay et Vikesh  Boodhoo respectivement.

Cette fois, ce ne sont pas des passagers qui se sont fait épingler à leur descente d'avion avec de la drogue par les autorités. La première grosse saisie de drogue provenant de l'extérieur, pour 2020, vient mettre en lumière le rôle de deux employés de la compagnie d’aviation nationale : ils avaient pour mission de récupérer de la drogue cachée dans l'appareil pour ensuite être remise entre les mains des trafiquants sur le circuit local.

Le jeudi 9 janvier 2020, l'antenne anti-drogue de la Mauritius Revenue Authority, la Customs Anti Narcotics Section  ( CANS ), a mis à mal le plan de deux employés affectés à Air Mauritius. Grâce à un travail discret au sein de l'aéroport, les agents de la CANS ont obtenu des renseignements sur le rôle de ces deux employés de la compagnie nationale, Morven Thylemay, 37 ans, et Vikesh Boodhoo, 38 ans, opérant comme 'ramp attendants'. Les agents s’attendaient qu’ils soient deux pions importants à la solde des trafiquants de drogue.

Une partie de la drogue se trouvait dans les chaussures.
Une partie de la drogue se trouvait dans les chaussures.

La mission de ces deux 'ramp attendants' qui ont accès aux 'restricted areas' de l'aéroport était de collecter de la drogue dans la soute de l'avion, une fois arrivé à Plaisance. Ce cas démontre une fois de plus les mécanismes que les trafiquants sont capables de mettre en place pour les besoins de leur trafic.  Mais leur plan a échoué grâce à l'offensive des agents de la CANS. 

Le jeudi 9 janvier, l'appareil de la Turkish Airlines, vol TK161 en provenance de Madagascar, atterrit à Plaisance. Dans la section réservée aux bagages de l'appareil, une importante quantité d'héroïne (2,87 kg) est cachée. La valeur marchande est de Rs 43 M.

 Les premières observations des enquêteurs indiquent que cette drogue a été placée à l'aéroport de Madagascar, L'avion une fois à Maurice, c'est là qu’entrent en jeu les deux employés d'Air Mauritius habitant respectivement Mahébourg et Rose-Belle.  

Leur  mission était de récupérer ces paquets d'héroïne pour ensuite les remettre entre les mains des barons locaux de la drogue. Entre-temps, les agents de la Mauritius Revenue Authority et les agents des douanes de Madagascar ont procédé à un échange d'informations et la surveillance est à son niveau maximal à Plaisance.

Sans perdre de temps, l'escouade de la MRA, placée sous la direction de Vivekanand Rambarrun, passe à l'attaque. Les enquêteurs se concentrent sur le 'ramp attendant' Morven  Thylemay qui est soumis à une fouille. Dans ses chaussures, 730 grammes de la poudre blanche sont découverts. Cette fouille est étendue dans le locker de l'employé. Dans son sac, deux autres paquets de drogue pesant  1 440 grammes sont saisis. Soumis à un interrogatoire serré, le suspect affirme aux enquêteurs l'existence d'autres colis de drogue dans la section des bagages de l'avion. Avec la collaboaration des membres d'équipage de Turkish Airlines, les enquêteurs de la MRA ont effectué une fouille dans l'avion qui a abouti à la découverte de 700 autres grammes d’héroine. Le suspect a alors mis en cause le second 'ramp attendant' Vikesh Boodhoo. Ce dernier a été positivement identifié par le suspect Morven Thylemay .

 Un exercice de control delivery en vue de remonter jusqu'au contact local de cette drogue n'a pas abouti.  Cet exercice a provoqué un retard du décollage de l'appareil jeudi. Avec cette saisie de drogue,  les deux employés d'Air Mauritius ont été placés en état d'arrestation par les limiers de l'Adsu. Vendredi , les deux suspects ont été provisoirement accusés de trafic de drogue devant le tribunal de Mahébourg. La police a objecté à leur remise en liberté. 
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !