Faits Divers

Saisie de 3 kg de Gandia : le mécanicien Banche soupçonné d’être le «Store Keeper»

 Gandia

Arrêté par l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu) après la saisie de trois kilos de cannabis, James Clyde Banche, est soupçonné d’être le Store Keeper d’un réseau de trafic de cannabis. 

Dans la journée du vendredi 25 octobre, ce mécanicien de 32 ans a été épinglé par l’Adsu dans un bungalow à Trou-Aux-Biches. Lors d’une perquisition du bungalow, plusieurs sacs contenant du cannabis ont été saisis. Une somme de Rs 829 000 a été découverte dans un des meubles. Les billets de banque en liasses avaient été placés dans deux sacs en plastique de couleur noire. Le samedi 26 octobre, le suspect James Clyde Banche a été présenté devant la Bail and Remand Court.  
L’argent saisi était principalement en coupures de Rs 1 000. La police procèdera à des examens scientifiques pour analyser ces billets de banque afin de savoir s’ils contiennent des traces de drogue. 

Le cannabis était dissimulé dans trois sacs de sport, réparti en trois parties, selon les grades et la qualité des feuilles. Selon un premier constat, ce cannabis proviendrait de l’île de la Réunion. Des sources proches de l’enquête expliquent que de telles feuilles ne sont pas cultivées sur le sol mauricien. Elles ressemblent bien plus à celles cultivées à La Réunion. 

Le suspect : « Pou momem sa ladrog la, Misie »

« Pou momem sa ladrog la, Misie ». Ce sont les propos du suspect face aux limiers de l’Adsu, après la découverte du pot au rose. Mais l’Adsu prend sa version avec des pincettes. Car les renseignements recueillis sur le terrain privilégient la thèse que James Clyde Banche agirait en tant que facilitateur pour le compte d’un réseau basé dans le nord de l’île. Mais la version du suspect serait qu’il aurait lui-même fait l’acquisition de cette drogue destinée à être revendue sur le marché local. 

Les enquêteurs de l’Adsu tentent d’établir un quelconque lien entre le travail secondaire de ce mécanicien, qui consiste à récupérer des cargaisons de poisson en mer à bord des navires de pêche. Cette tâche est considérée comme une couverture parfaite pour récupérer les colis de cannabis en provenance de l’île sœur.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !