Faits Divers

Saisie de 20 kg d’héroïne : Muhammad Imteyaz Baccus maintenu en détention

héroïne Navind Kistnah avait dénoncé Imteyaz Baccus à la suite de la saisie de 20 kg d’héroïne.

Il avait été dénoncé par Navind Kistnah à la suite d’une saisie de 20 kg d’héroïne en mars 2017. Muhammad Imteyaz Baccus restera en détention après que sa demande de remise en liberté provisoire ait été rejetée par la Bail and Remand Court. La police avait soutenu qu’il risque de s’enfuir, de récidiver et d’interférer avec les témoins s’il était relâché. 

Le magistrat Navish Jheelan, siégeant à la Bail and Remand Court (BRC), a tranché en faveur de la police dans le cadre de la motion formulée par Muhammad Imteyaz Baccus. Ce dernier avait, par le biais de son homme de loi, réclamé sa liberté provisoire. Sa demande a été rejetée.

Muhammad Imteyaz Baccus avait été arrêté, le 19 avril 2017, dans le cadre de la saisie de 20 kg d’héroïne, d’une valeur de Rs 300 millions. Il répond d’une accusation provisoire de « drug dealing » devant le tribunal de Port-Louis. Il a nié les accusations retenues contre lui.

La police avait objecté à la motion de Muhammad Imteyaz Baccus. Elle avait avancé que le prévenu, un marchand ambulant, a été positivement identifié par Navind Kistnah comme étant le « mastermind » derrière cette saisie de 20 kg d’héroïne.

Le magistrat dit avoir pris en considération la quantité et la valeur d’héroïne saisie. De ce fait, Muhammad Imteyaz Baccus est passible d’une peine de prison sévère s’il est jugé coupable. D’autre part, la cour a noté que ce marchand ambulant a déjà été condamné, le 26 octobre 2005, devant la cour intermédiaire pour « possession of heroin for the purpose of selling ». Ce qui indique que cette sentence d’emprisonnement ne l’a pas dissuadé à se livrer à des activités illégales. Le magistrat a estimé qu’un couvre-feu ne serait pas suffisant dans ce cas présent. 

Par ailleurs, la cour a aussi considéré le fait que la police est en train d’examiner les relevés téléphoniques du prévenu. Et que plusieurs suspects et témoins qui le connaissent ont été identifiés.

Le magistrat a fait ressortir que le prévenu est en détention depuis plus de deux ans et que l’enquête policière n’a pas été complétée. Il a ainsi ordonné à ce que l’enquête policière soit bouclée au plus vite.

La cour n’hésitera pas à relâcher le prévenu après l’écoulement d’un délai raisonnable. « I shall accordingly urge the respondent (police) to continue acting with diligence in the conduct of the enquiry since the Court will not hesitate to release the applicant (Muhammad Imteyaz Baccus) on bail after the passage of a reasonable time », a indiqué le magistrat.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !