Politique

SAISIE DE 110 KILOS D'HEROÏNE - Le PM : « Kan ou inbesil e ignoran, res trankil » 

Le Premier ministre s’en est pris à un politicien de l’opposition et un « prêcheur de bonne parole ». Pravind Jugnauth déplore le fait que ces personnes aient pu évoquer une mise en scène pour la saisie des 110 kilos d’héroïne. Il a mis les points sur les « i » concernant la menace de déportation d’un Mauricien à Dubaï. 

« Si ou pa kone, prefere res trankil ek dimann linformasion », a-t-il déclaré vendredi soir, à Melrose. Le Premier ministre prenait la parole aux célébrations de la fête Divali organisées par la Gahlot Rajput Maha Sabha à Gyan Asha Hall. Pravind Jugnauth a déploré les propos tenus par un politicien de l’opposition et « un homme qui prêche la bonne nouvelle » sur la saisie de 110 kilos d’héroïne, le 30 octobre dernier. Il trouve regrettable que ces deux individus aient évoqué une mise en scène. « Ils prétendent que Pravind Jugnauth a fait une mise en scène avec cette saisie. Je ne savais pas que j’étais devenu producteur de cinéma. Ils insinuent que j’ai pris cette drogue, un bateau sur lequel j’ai placé trois personnes et je leur ai demandé de se rendre en mer jusqu’à ce que leur moteur tombe en panne. Ensuite, j’aurais envoyé un hélicoptère pour filmer la scène. » 

Le Premier ministre a précisé : « Be si zot pa kone, kan ou inbesil e ignoran, res trankil e demann linformasion. Zordi ena teknolozi. Sa mem kapav servi kouma prev. Sa osi bizin eksplik zot. » 

Pravind Jugnauth a aussi démenti les rumeurs selon lesquelles le gouvernement tenterait de déporter le Mauricien Shameem Korrimboccus de Dubaï. « Certains veulent faire croire que les autorités tentent de faire déporter un Mauricien qui habite Dubaï en raison de ses publications sur Facebook. C’est totalement faux. Certaines sections de la presse l'évoquent en première page. Il n’y a aucune initiative des autorités mauriciennes, ni de la police ni du bureau du Premier ministre pour contacter le gouvernement dubaïote pour faire déporter cette personne », a-t-il affirmé.