People

Saint-Valentin - Shamima Patel et Philippe Mongauze : «Nous avons une vie amoureuse épanouie»

Shamima Patel et Philippe Mongauze  Shamima Patel et Philippe Mongauze filent le parfait amour depuis bientôt un an.

Parfois, une rencontre fortuite peut changer deux vies. Celle de Shamima et Philippe a bouleversé leurs vies. « Le hasard fait bien les choses… », lance Shamima Patel. La directrice de Breast Cancer Care, en instance de divorce, file depuis l’année dernière le parfait amour avec Philippe Mongauze, un Français installé à Maurice depuis cinq ans. Cet expert-comptable et commissaire aux comptes est tombé amoureux de Maurice lors de vacances et a décidé de tout plaquer pour s’ancrer ici sans savoir qu’il y trouverait l’amour.

C’est par le biais de Sabrina une amie commune que Shamima et Philippe se rencontrent. « Je venais de sortir d’une histoire difficile et je ne voulais pas m’attacher à qui que ce soit à ce moment-là », confie Shamima.

Pour Philippe ce fut le coup de foudre ou plutôt le « coup de lunettes » comme il le dit, car il est tombé sous le charme de son regard dès qu’elle a enlevé ses lunettes de soleil.
Pourtant Shamima préfère à ce moment-là se nouer d’amitié avec le Français.

« J’ai appris à le connaître et j’ai découvert un homme respectueux et tellement différent de ceux que j’avais connus avant. Il me disait qu’il était prêt à attendre le temps qu’il fallait et qu’il savait déjà que j’étais la femme de sa vie ». Comme Shamima, Philippe recherchait une relation sérieuse.

En juin de l’année dernière, ils s’envolent pour la France pour la présenter à sa famille. « J’ai rencontré sa famille, ses enfants, son ex-femme et ses amis, car je voulais connaître son univers ». C’est à son retour à Maurice qu’elle décide d’officialiser les choses auprès de sa famille.

Depuis qu’ils ont emménagé ensemble, chaque jour est une aventure. « Philippe est un homme qui ne peut pas rester sans rien faire, avec lui c’est souvent des balades sur la plage, des sorties au restaurant, des séances de golf », confie Shamima. Elle raconte d’ailleurs que chaque matin, Philippe se fait un devoir de lui offrir un bouquet de fleurs du jardin avec son thé. Le couple idyllique en projet d’union est dans l’attente.

« J’attends d’avoir le talaaq pour pouvoir épouser Philippe. Il est prêt à faire le nikah ». Bien que fusionnel, le couple respecte aussi la liberté et les convictions de chacun. « Nous sommes différents, mais nous nous complétons ». Même les menus sont adaptés en fonction des envies de l’autre entre des plats gastronomiques et des plats créoles.

« C’est quelqu’un qui a des principes et qui a su me mettre en confiance », souligne Shamima. En attendant le mariage, le couple projette de construire ou d’acheter une maison