Live News

Saint Valentin : ces histoires d’amour particulières

Saint Valentin

En ce 14 février, nous célébrons l’amour. Il arrive à Cupidon de se tromper. Ces flèches d’amour sont parfois déviées par des vents malveillants pour toucher les mauvaises personnes, les réunissant beaucoup plus pour le pire que pour le meilleur. Mais ce ne sont pas les histoires dont nous voulons parler. Aujourd’hui, nous nous penchons sur ces belles relations qui ont bravé vents et marrés. Chaque couple a une histoire qui lui est propre. Zoom sur ces gens qui s’aiment un peu, beaucoup, à la folie…

Azaad et Nauseen Taher, 23 ans d’amour et de fidélité

azaad

Vingt-trois ans d’amour, ça se fête. Cette année, une belle célébration aura lieu chez la famille Taher. Malgré toutes ces années, ni l’histoire, ni les protagonistes ne semblent avoir pris une ride. La Fête de la Saint Valentin, ils ne la célèbrent pas à la maison. « On choisit cependant de faire tout plein d’activités fun ensemble. »

C’est sa famille, son histoire d’amour et tout ce qu’il l’entoure qui inspire Nauseen pour ses belles photos. « Effectivement, je me suis spécialisée dans les portraits de famille et de couples. J’aime particulièrement faire des photos de bébés et d’enfants. À chaque Saint Valentin, je propose des mini séances photos. »

Elle a débuté en prenant régulièrement des photos de ses proches et de ses enfants. Des clichés remplis de joie et d’amour qui reflètent tous les évènements de la vie de famille. « Le romantisme a un grand rôle à jouer dans la photographie. C’est ce que je partage avec mes clients. L’amour, la famille et les sentiments sont les ingrédients essentiels de la réussite. Capturer tous ces moments d’amour c’est aussi préserver des souvenirs à vie. »

Le couple a trois enfants. Malgré une vie familiale et professionnelle bien remplies, ils ne manqueront pas d’aménager un petit moment à leur couple en ce jour spécial.


Le couple Uranie : une famille recomposée de 12 enfants

uranie

Marylène et son époux ont 12 enfants. De son côté, elle en a sept et lui en a quatre. Ensemble ils ont eu une fille. Cette dernière a deux ans. Pour la première fois cette année, ils célébreront la fête de la Saint Valentin en tant que mari et femme. Cela fait à peine quelques jours qu’ils se sont mariés, soit le 6 février dernier.

Marylène avance que leur amitié s’est transformée en amour lorsqu’ils ont commencé à parler de leurs problèmes de cœur respectifs : « Quand nous avons décidé de nous mettre ensemble, il y a eu beaucoup de problèmes. Des membres de la famille n’approuvaient pas notre relation. Avec les enfants, cela s’est mieux passé. Bien sûr nous avons les mêmes difficultés que les autres parents, surtout avec l’attitude des enfants et leurs caractères. Ce n’est pas facile tous les jours. Heureusement que nous traitons tous les enfants sur un pied d’égalité. Nous les aimons tous. Je remercie mon mari qui traite mes enfants comme s’ils étaient les siens. »

Elle ajoute que les gens les félicitent souvent pour leur belle famille recomposée. « C’est une famille plutôt particulière avec des enfants qui ne se ressemblent pas vraiment. C’est justement ce qui est beau à voir. » En cette journée de la Saint Valentin, ils passeront un bon moment en famille, entourés de leurs enfants. Ils essaieront de passer un petit moment ensemble dans les jours qui viennent. « La Saint Valentin est pour nous l’occasion de célébrer notre histoire d’amour, de nous rappeler que pendant les moments difficiles nous nous sommes tenus la main pour avancer ensemble. Même si nous ne sommes pas une famille aisée, cela ne nous empêche pas d’être heureux. Nous faisons de notre mieux ensemble pour notre famille. »


Danny et Isabelle Philippe : beaucoup d’amour malgré les 28 années qui les séparent

danny

Mariés depuis bientôt sept ans, Isabelle et Danny Philippe n’ont pas prêté attention au qu’en-dira-t-on. Ils se sont mis ensemble malgré les 28 ans qui les séparent. Cela ne leur pose pas de problème. Au contraire, ils en parlent sans tabous ni complexes et ils en rient. « Nou pa santi sa diferans laz la. An mem tan nou koz sa san okenn problem. Nou fer bann joke », explique Danny Philippe.

Même s’ils n’ont cure du regard des autres, ils n’y échappent pas. « Au début, quelques personnes se sont permis de dire que notre relation ne durerait pas et que j’étais trop vieux pour elle. Boukou dimounn ti soke me avek letan zot inn aksepte ou a fors zot trouv nou zot finn abitie. » Le couple est très complice. « J’ai deux grands enfants qui sont adultes et sept petits-enfants. Avec Isabelle nous avons un fils. Nous faisons tout en famille. Nous partageons beaucoup de moments ensemble. J’aime ma femme et elle m’aime. Je ne vois pas pourquoi cela devrait déranger les autres. Elle s’entend très bien avec mes enfants. Mais notre différence d’âge est une réalité. Nous en parlons à notre fils car nous savons que les enfants lui poseront des questions sur son papa. Ils voudront savoir pourquoi leurs pères sont bien plus jeunes que le sien. Sa mère lui en parle donc sans tabou. »

La fête de la Saint Valentin, ils la célèbrent chaque année en famille : « Nous prévoyons souvent quelque chose en famille. Cette année, nous serons à la maison avec notre fils Raphaël car célébrer l’amour, c’est quelque chose de merveilleux que nous souhaitons partager avec lui », raconte Danny Philippe. Cette année encore, il n’a rien prévu de particulier mais il sait déjà qu’avec Isabelle, sa bien-aimée, et leur symbole d’amour Raphaël, il passera un moment magique…


Kaleivaani et Selven Veerapen, l’amour malgré la distance

kaleivaani

En ce jour spécial, c’est à travers Messenger que le couple fêtera la Saint Valentin. Pour cause, Selven, Restaurant Manager, travaille en France en ce moment. C’est donc grâce aux nouvelles technologies qu’ils pourront se dire « Je t’aime ».

Ce n’était pas le cas l’année dernière. Même s’il travaille en France depuis 2018, il était venu à Maurice à l’époque pour un double événement. « Notre fille Anya a soufflé ses trois bougies le 12 février 2018 et il tenait à être présent. Nous avons également pu célébrer la fête de la Saint Valentin ensemble. Cette année, nous sommes tous un peu tristes mais nous avons quand même offert une belle fête à Anya. Il a un contrat de cinq mois cette année et même si ce n’est pas tous les jours faciles sans lui, on apprend petit à petit à s’y habituer. Il y a des moments où il me manque énormément et où je voudrais retrouver ma petite vie tranquille. J’ai vraiment envie d’être avec lui surtout pour les fêtes familiales. Ma fille aussi cherche son papa. Il y a une grande complicité entre eux. Heureusement qu’ils se parlent régulièrement via Messenger. »

Ainsi en ce 14 février, c’est avec un petit pincement au cœur qu’ils s’appelleront pour se dire des mots d’amour. « Nous passons des heures au téléphone, surtout quand il est en congé. Des mots d’amour, nous en partageons tous les jours. Mais c’est vrai que cela me fait un petit quelque chose qu’il ne soit pas là en ce jour spécial », explique Kaleivaani.