Live News

Sahi Ganganna : « Cela n’a rien à voir avec la politique. Je suis en colère contre lui  »

Bodha L'homme tenant une bouteille d'eau est intervenu après les incidents. Il est venu en aide à Nando Bodha, assis sur la photo

Qui sont ceux qui s’en sont pris à Nando Bodha à Grand-Bassin en lui demandant de vider les lieux ? Après avoir fait des recherches, Le Défi Quotidien a pu retracer l’un d’eux. Interrogé sur la raison derrière cette montée de tension au Divine Museum lors du Rudra Maha Yaj dimanche après-midi, il a répondu : « Quand je l’ai vu, ma colère est montée et je n’ai pas pu tenir. À cause de son projet de moto-écoles, je me retrouve aujourd’hui dans une situation où ma maison va être saisie, car je suis lourdement endetté. »

En 2016, Nando Bodha, alors ministre des Infrastructures publiques et du transport, lance le projet de moto-écoles visant à former les motocyclistes. Trois moto-écoles voient le jour avec la promesse qu’une loi sera passée à l’Assemblée nationale pour obliger chaque motocycliste à apprendre à conduire dans une moto-école. Parmi : le Professional Riding Driving Centre de Sahi Ganganna. 
Or, il martèle que la promesse n’a pas été tenue jusqu’ici. « Je me suis endetté. J’ai pris un emprunt à la banque. J’y ai mis tout mon argent et j’ai emprunté auprès de mes proches. Mon père m’a donné ce qu’il a eu sous le Voluntary Retirement Scheme. Mais la loi n’est jamais passée et les gens ne sont donc jamais venus. On a été frapper à sa porte pour lui expliquer notre problème, mais il ne nous a jamais reçus. Vous savez… J’avais de l’argent. Mais on a investi plusieurs millions de roupies », relate Sahi Ganganna. 

Il ajoute qu’aujourd’hui il doit se lever à 3 heures du matin pour travailler dans les champs de canne. Il affirme qu’il n’arrive pas à joindre les deux bouts alors que les gens à qui il a emprunté de l’argent veulent le récupérer et que la banque est derrière lui pour le remboursement du prêt.
L’incident de Grand-Bassin était-il motivé politiquement ? « Non ! Pas du tout ! Cela n’a rien à voir avec la politique. Je reproche à Nando Bodha de n’avoir même pas voulu nous écouter. Je suis en colère contre lui  », dit-il. Quand Nando Bodha est venu s’asseoir sous la tente en ce dimanche 28 février, c’était l’occasion pour lui de l’interpeller. 
 

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !