People

Saffron Grill : le fruit du labeur d’Ismail Mohammad Farook

L’entrepreneur indien a plusieurs projets en tête. L’entrepreneur indien a plusieurs projets en tête.

L’Indien, Ismail Mohammad Farook, a choisi Maurice pour lancer son restaurant en raison de ses opportunités fiscales et son cadre idyllique. Un choix qui lui a porté chance.

Après avoir terminé ses études en Hotel Management en Inde, Ismail Mohammad Farook est allé jusqu’au bout de son rêve : ouvrir un restaurant hors de son pays natal. « J’aspirais à diriger ma propre compagnie, mais le parcours n’a pas été facile car j’ai dû faire le déplacement pour m’installer à Grand-Baie. Aujourd’hui, je suis fier de mon accomplissement ici puisque notre restaurant tourne à plein régime. »

L’aménagement du Saffron Grill a nécessité un investissement d’un peu plus 100 000 USD, précise-t-il.

Pourquoi avoir choisi Maurice pour ouvrir son restaurant ? Ismail Mohammad Farook explique : « Ce qui m’a encouragé, c’est que Maurice est une destination touristique où les commerces de la restauration génèrent plus de profits. Deuxièmement, il à une faible fiscalité (15% d’imposition sur les revenus des sociétés) et cela favorise l’investissement étranger. »

Ses mets attirent des cadres moyens et des petits salariés.
Ses mets attirent des cadres moyens et des petits salariés.

Il a donc choisi Grand-Baie pour son grand potentiel et ses lieux bondés sept jours sur sept. Fondé depuis 2012, Saffron Grill s’est fait un nom dans la région pour ses services de restauration. Une adresse sûre pour les amateurs de mets indiens.

Direction Saffron Grill à Mont Choisy Mall. Il est midi. Le lieu est agréablement accueillant et avec son décor qui se décline sur un mélange de tableaux et de lumières qui accentuent le côté cosy. Les gens font la queue devant le restaurant. Ses repas attirent des cadres moyens et des petits salariés. Si certains se contentent d’un riz safrané pour le déjeuner, d’autres ont une nette préférence pour les naans au beurre, indique Ismail Mohammad Farook. Il y a aussi des Pani Puri, Kashmiri Pulao, Navratna Briyani, Mughlai Chicken Korma, Malai Kofta, etc. En semaine, le Saffron Grill propose un Thali Express à Rs 99 pendant le déjeuner. Autre particularité : le restaurant ne sert pas d’alcool.

 Avec l’expertise de 50 employés dont dix chefs indiens, le directeur veille personnellement que ses clients soient bien servis. « La clé du succès, c’est d’offrir le meilleur service possible à notre clientèle. C’est notre principal atout et nous misons sur sa satisfaction, lance-t-il. Je suis fier que des gens des quatre coins de l’île, ainsi que des touristes, viennent pour déguster les mets proposés. »

Doté d’un esprit entrepreneurial, Ismail Mohammad Farook confie ne pouvoir se contenter d’un seul restaurant. Ce qu’il désire le plus, c’est d’acquérir un chalet avec une vue panoramique sur la côte et le louer pour des mariages. « J’envisage aussi d’inclure des plats ‘indo-chinese’ à la carte des menus du Saffron Grill. » Hmmmm, délicieux projet, n’est-ce- pas ?