Live News

Safe City : 1 600 caméras opérationnelles sur plus de 500 sites  

Près de 1 600 des quelque 4 000 caméras intelligentes du projet Safe City sont opérationnelles à travers le pays. 74 sites sont dotés d’Intelligent Traffic Surveillance (ITS) tandis que les autres zones comprennent les caméras de surveillance IVS (Intelligent Video Surveillance). 

Plus d’un demi-millier de sites sont sous surveillance 24 heures sur 24 et sept jours sur sept depuis quelques semaines. Les 1 600 Intelligent Traffic Surveillance (ITS) Cameras et Intelligent Video Surveillance (IVS) Cameras installées dans ces zones sont désormais opérationnelles. La police, par le biais de sa cellule de communication, rassure que ces caméras ultrasophistiquées ont pour unique but de traquer les auteurs de délits et non les automobilistes en excès de vitesse. D’ailleurs, à partir de l’année prochaine, des panneaux d’indication seront placés sur les sites dotés de ces appareils dernier cri. 

Ces caméras intelligentes, qui font partie des 4 000 prévues sur environ 2 000 sites dans le cadre du projet Safe City, ont été placées à plusieurs endroits : dans des lieux publics (bordure de route, ronds-points, intersections, etc.), dans des zones dites rouges (telles que les régions où les accidents routiers sont fréquents) et sur toutes les plages publiques (Albion, Flic-en-Flac, Belle-Mare, Mont-Choisy, etc.). Ou encore dans des zones résidentielles à la demande de certains citoyens ou encore à proximité de quelques hôtels et restaurants, suivant une requête des gérants adressée au commissaire de police. 

Une source basée au Main Command Centre à Ébène (là où toutes les images enregistrées par les caméras IVS et ITS sont acheminées ; NdlR) explique que « les données recueillies sont analysées minutieusement et qu’aucun détail n’est laissé au hasard ». Selon l’étude menée par la force policière, 75 sites doivent impérativement être dotés de caméras ITS. Pour l’instant, poursuit notre source, seuls 74 sites en sont pourvus. Les techniciens du projet sont à pied d’œuvre pour achever les travaux sur le dernier site. « Les caméras IVS, qui seront utilisées pour visionner les allées et venues, sont réparties à travers le pays à des points stratégiques. Ces caméras ultrapuissantes ont permis d’élucider plusieurs affaires jusqu’à présent », précise notre source. 

Calibrage des appareils 

Le raccordement des quelque 2 400 caméras IVS et ITS restants du projet Safe City au réseau du Central Electricity Board et à celui de Mauritius Telecom en est à la phase finale. Une fois l’exercice complet, les techniciens calibreront les appareils avant le soft launch. Selon notre source, « la mise en opération totale du projet Safe City est prévue au premier trimestre de 2020 ». En sus de l’installation des caméras intelligentes, le projet inclut la distribution de 4 000 radios intelligentes équipées de GPS aux policiers et l’installation de 500 caméras dans les véhicules de police. 

Dans une déclaration au Défi Quotidien, l’inspecteur Shiva Coothen, responsable de la cellule de presse de la police, a confirmé la mise en opération des 1 600 caméras IVS et ITS. Il a une fois de plus souligné que pour le moment, « les appareils feront uniquement la surveillance des allées et venues jusqu’à la mise en opération complète des 4 000 appareils ». Il a précisé que le gouvernement, par le biais de la Traffic Management and Road Safety Unit, placera des panneaux visant à indiquer les Speed Zones aux automobilistes. Concernant le Main Command Centre, Shiva Coothen fait ressortir que « le lieu est sécurisé, car tout est moderne et issu de la dernière technologie. N’importe qui ne peut pas avoir accès à ces lieux », a conclu l’inspecteur. 

Centre de commandement 

Le centre de commandement principal du projet Safe City, qui est hautement sécurisé, se situe à Ébène. L’accès est interdit au public ou encore aux policiers qui ne sont pas affectés à cette unité spécialisée, à condition qu’ils aient d’une raison spécifique. Les policiers affectés à la manipulation des logiciels et aux données entrantes doivent respecter scrupuleusement les règlements : les téléphones portables sont officiellement interdits à l’intérieur du centre de commandement, les policiers se relaient à travers trois shifts (de 7 heures à 15 heures, de 15 heures à 23 heures et de 23 heures à 7 heures) et les images capturées à travers les radios des policiers sur le terrain doivent impérativement être téléchargées au Main Command Centre.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !