Faits Divers

Rupture amoureuse : une policière menace de se suicider le jour de la Saint-Valentin

Dur moment pour un policier affecté à la Special Mobile Force, âgé de 25 ans. Son ex-petite amie, une policière n’aurait pas digéré leur rupture et a menacé de se tirer une balle. Les faits se sont produits le 12 février dernier alors qu’il se trouvait dans les environs de Ste-Croix. 

Le jeune homme est cependant loin d’être au bout de ses peines. La policière est admise à l’hôpital du Nord depuis le 14 février. Elle allègue avoir été victime d’agression sexuelle.

Selon le policier, cela fait huit mois qu’ils étaient en couple. Toutefois leur relation n’a pas fonctionné en raison de soucis familiaux. Le membre de la SMF a alors décidé de mettre un terme à la relation. Ce que la jeune femme n’a pas apprécié. 

Depuis leur rupture, elle l’a contacté en plusieurs occasions pour lui dire qu’elle allait se suicider. Et le 12 février, le policier a reçu un autre appel de son ex et cette fois-ci, elle a menacé de se donner la mort avec son arme de service s’ils ne se marient pas pour la St-Valentin. 

Le jeune homme s’est précipité au poste de police d’Abercrombie pour informer ses collègues.

Et jeudi soir, la policière a été admise à l’hôpital SSRN, Pamplemousses. Dans un entretien, la jeune femme soutient qu’elle s’était rendue chez le policier la veille et allègue avoir été agressée sexuellement par son ex. Elle a alors été admise sous observation. 

Lorsqu’un policier est allé prendre sa déposition, elle a précisé : « mo latet fatige la, mo pou pans bien avan mo fer kit deklarasion. Asterla mo pa pou donn okenn lanket », devait-elle faire ressortir.