Actualités

Rs 60 millions pour 39 médecins: zones d’ombre autour des visites médicales à domicile

Le rapport de l’Audit en 2012 avait révélé des cas de fraude par rapport aux visites médicales à domicile pour personnes âgées. Trois ans après, le système de contrôle se fait toujours attendre.

L’état dépense Rs 60 millions par an pour une quarantaine de médecins qui effectuent des visites à domicile aux personnes ayant atteint 75 ans. L’année dernière, les honoraires variaient entre Rs 280 000 et Rs 2,2 millions. Cependant, ce système est entaché de fraudes, dévoilées au grand jour en 2012. Un cas révélé cette année-là, c’est celui d’un médecin qui avait fait des réclamations pour une personne décédée depuis 2003. Une fois au courant de cette indélicatesse, la Sécu a cessé de faire appel aux services du médecin incriminé et a référé les cas de fraude à la police. Mais ce qui étonne, c’est que le dossier du médecin n’a pas encore été envoyé au Medical Council pour des actions. En outre, l’avis du State Law Office n’a même pas été recherché pour pouvoir enclencher les procédures de recouvrement de la somme frauduleusement acquise par ce médecin. À la Sécu, on se défend en invoquant le fait que l’enquête policière est toujours en cours et en assurant que les procédures seront enclenchées à la lumière de l’enquête policière.

Fausses réclamations pendant 9 ans

Trois ans après la découverte de nombreuses fraudes, un système de contrôle rigoureux des visites médicales à domicile n’a pas encore été mis en place. À la Sécu, on semble se contenter du fait que la ligne de communication avec le Bureau de l’état civil fonctionne car une liste de décès leur est envoyée chaque jour. Un des médecins qui effectuent les visites à domicile nous en explique le mécanisme : « Chaque mois, les médecins obtiennent du ministère de la Sécurité sociale un formulaire contenant les noms et les adresses des personnes à visiter. Après la visite, la personne âgée et le médecin doivent signer le formulaire. À la fin du mois, les médecins retournent ce formulaire au ministère. » Un ancien haut cadre de la Sécu juge impérieux que les départements du Welfare et des personnes âgées procèdent à des vérifications en téléphonant aux proches des personnes âgées. « Si un médecin a pu faire de fausses réclamations pendant 9 ans, c’est clair qu’il n’existe pas de système de vérification à la Sécu. Il faut revoir ce système de formulaire car un médecin véreux peut bien falsifier la signature d’une personne âgée », explique-t-il. Le médecin interrogé par Le Défi-Plus ne voit aucun inconvénient à ce que le ministère de la Sécu resserre les vis du système pour réduire au maximum les possibilités de fraude. « Aucun médecin qui travaille avec la Sécu ne va s’opposer à un système de contrôle rigoureux. Nous sommes des gens intègres. On ne peut pas nous soupçonner rien que parce qu’un collègue a failli. Il existe des brebis galeuses dans tous les domaines », dit-il. Certaines visites à domicile, poursuit-il, comportent des risques, surtout dans des endroits dits dangereux, où les caïds règnent en maître. [row custom_class=""][/row] [lptw_table id="20268" style="material-blue"]

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !